Pourquoi vous NE DEVEZ PAS faire vous-même la couverture de votre livre

Petit exercice pour débuter cet article : examinons ensemble 3 couvertures de livres auto-édités à succès sur Amazon.
 

La femme sans peur
de Jean-Philippe Touzeau
Les gens heureux lisent et boivent du café (1)
de Agnès Martin-Lugand
Un palace en enfer (1)
de Alice Quinn
La femme sans peur 1 Les gens heureux lisent et boivent du café Un palace en enfer

(1) Ces auteurs ont rencontré un tel succès qu’ils ont ensuite été approchés par le grand éditeur Michel Lafon… lequel a conservé les couvertures originales, mis à part le logo ajouté.

Que constatez-vous ?

Allez, je vous donne la solution : ces couvertures sont professionnelles.

Et c’est ce qui fait toute la différence par rapport à des livres auto-édités qui ne se vendent pas.

La couverture est la vitrine d’un livre, créée pour conquérir le public. Si en un quart de seconde, elle n’accroche pas l’attention de vos prospects, vous les avez perdus à jamais.

Malheureusement, c’est le grand problème que je continue de déplorer avec les auteurs auto-édités : la majorité d’entre eux n’ont toujours pas compris le rôle capital de la couverture dans le succès d’un livre. Et ils tombent dans le piège de l’amateurisme en la concevant eux-mêmes « avec les moyens du bord ».

Essayons maintenant de comprendre pourquoi des couvertures « faites maison » sont souvent des flops.

Précisément, il y a 3 principales raisons :

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Savez-vous que j’entends beaucoup parler de vous ?

IVRE v5
– Couverture « Ivre d’Absolu » de David Highman –

Oui, c’est aussi ce que l’on pourra vous dire dans 6 mois, 8 mois, 1 an.

Peu importe. Le temps ne compte pas.

Seul votre désir d’écrire, de partager et d’être reconnu est important, n’est-ce pas ?

Là, je vous imagine lisant ces premières lignes. Perplexe, vous vous demandez « Mais pourquoi pourra-t-on me dire un jour que l’on entend beaucoup parler de moi ? »

Fred serait-il voyant ?

Non, pas du tout.

Pourquoi vous dis-je cela avec autant d’assurance ?

C’est simple : parce que vous aurez, entre autres bons conseils, appliqué les 7 secrets que je vais vous révéler dans un instant.

Et en plus, il y a une surprise ! [Cliquez ici pour lire la suite…]

3 logiciels gratuits pour créer facilement votre couverture PRO

Gimp
– Gimp : un logiciel de premier choix pour créer vos couvertures comme un pro –

Je l’ai déjà dit et je le répète : le succès d’un livre passe par une couverture professionnelle.

La couverture est la vitrine du livre. À elle seule, elle peut influencer une personne à passer à l’acte d’achat.

Il est ainsi capital de la choyer.

Mais concevoir une couverture qui se vend ne se fait pas tout seul. Et cela passe par la maîtrise d’un logiciel de graphisme.

Vous débutez dans le graphisme ?

Alors, ne commencez surtout pas à travailler avec un logiciel comme Photoshop ! Pourquoi ? Tout simplement parce que ce logiciel, très sophistiqué, s’adresse à des spécialistes ou des professionnels. Sans parler de son prix : plusieurs centaines d’euros.

Cet outil a beau être une merveille, si vous ne maîtrisez pas les bases du graphisme informatique, vous ne saurez pas l’utiliser. Et il ne vous servira à rien.

Vous devez utiliser un outil adapté à vos compétences et vos besoins.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Utilisez la symbolique des couleurs pour illustrer la couverture de votre livre

palette couleur
– A chaque couleur sa symbolique –

Quel que soit le sujet de votre livre, sa couverture doit attirer l’œil du public.

Pour ce faire, elle doit véhiculer des émotions, en concordance avec le contenu du livre. Par exemple, la couverture d’un thriller doit faire transparaître du suspens, de l’angoisse. Alors qu’un roman à l’eau de rose doit véhiculer de la passion.

C’est en toute logique que pour illustrer votre couverture, le graphisme et les couleurs choisies doivent être en parfaite harmonie avec le thème abordé. Vous convenez aisément qu’une couleur noire n’est pas adaptée à un roman à l’eau de rose, pour lequel les couleurs rose et rouge sont privilégiées.

Les couleurs parlent aux lecteurs. Et chacune possède sa propre signification, sa propre symbolique. Elles véhiculent des émotions à votre public, et en finalité, elles l’influencent vers l’acte d’achat.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

MyEcoverMarker, votre outil indispensable pour créer vos couvertures 3D !

myecovermaker écrire et s'enrichirLorsque vous présentez votre livre sur Internet (par exemple sur votre blog ou une page de vente), il vous est indispensable d’afficher sa couverture. Cela va de soi, et j’imagine que je ne vous apprends rien de nouveau pour l’instant. Et si vous doutez encore de l’utilité de la couverture, je vous encourage à lire mon article « Comment créer une couverture qui se vende ? » http://ecrire-et-senrichir.com/couverture-vente-livre/

Ainsi, qu’il s’agisse d’un ebook ou d’un livre imprimé, grâce à une couverture bien faite, vos prospects voient votre livre à l’écran et cela le rend plus « concret », le matérialise en quelque sorte. Elle va influer vos prospects sur leurs émotions, et inconsciemment ils deviendront plus enclins à acheter votre livre.

Mais très certainement affichez-vous déjà une couverture de votre livre. Cependant, avez-vous déjà songé à présenter cette couverture en 3D ?

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Besoin de créer une couverture pro à petit prix ? Utilisez Fiverr !

fiverr écrire et s'enrichirLorsque je me suis lancé dans mon projet d’autoédition, je souhaitais tout faire moi-même, tout gérer. Ainsi, je créais les couvertures de mes livres moi-même.

Mais très vite, j’ai rencontré deux difficultés :

Primo, mes compétences en graphismes, dessins… et création de couvertures de manière plus générale, sont limitées. Pour dire vrai, je n’ai pas de connaissances en graphisme. C’est ainsi que malgré tout ma bonne volonté, je passais des heures et des heures de travail à produire des couvertures… souvent assez moches ! En tout cas, pas assez pro et donc pas assez vendeuses.

Secundo, je ne maîtrise pas les logiciels de graphismes. Grâce à des tutos, je me suis un peu formé à Gimp, mais mes compétences dans l’utilisation de ce logiciel restent limitées. Et je n’ai pas le temps pour me former davantage. Pour cette raison, je ne souhaitais pas investir dans un logiciel plus performant, comme Photoshop.

Mais rappelez-vous : lorsque vous publiez un livre, l’habit de celui-ci est très important. Comme pour tout produit, même s’il est excellent, si sa présentation est mauvaise, il ne se vendra pas. Avant d’acheter, les consommateurs commencent par juger la qualité d’un produit, votre livre, à sa présentation. En l’espace d’un coup d’œil, si la couverture de votre livre n’accroche pas l’intérêt de vos prospects, c’est fichu, ils vont voir ailleurs. Donc si vous négligez la présentation de votre produit, vous ne le vendrez pas. Même si le contenu de votre livre est topissime.

Ainsi, si vous êtes dans la même situation dans laquelle j’étais encore il n’y a pas si longtemps que ça, j’ai trouvé la solution qu’il vous faut : Fiverr !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Le blurb, outil marketing puissant sur votre couverture

blurb livre
– Le blurb augmente vos ventes : ne vous en privez pas ! –

N’avez-vous jamais remarqué, sur la quatrième de couverture des livres, ces petites phrases accrocheuses écrites par d’autres personnes que l’auteur, et destinées à vanter les mérites du livre que vous tenez entre les mains ?

Ce sont des blurbs, un mot anglais qui signifie baratin (ou accroche, notice publicitaire…) ! Et ces blurbs sont vos meilleurs amis pour promouvoir et vendre votre livre…

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Comment créer une couverture irrésistible ?

Couverture de livre vendeuse
– Comment rendre irrésistible la couverture de votre livre –

Avez-vous déjà remarqué le comportement des personnes qui déambulent à travers les rayonnages d’une librairie ?

  1. Elles jettent un rapide regard sur les couvertures des livres exposés.
  2. Si un titre ou une illustration attire son attention, elles saisissent le livre pour découvrir et parcourir la quatrième de couverture du livre.
  3. Si leur intérêt est toujours présent, elles feuillettent rapidement quelques pages du livre, voire lisent une page « test » et consultent le sommaire.
  4. Intriguées, et sûres de leur choix, elles passent à la caisse !

 

Nous voyons bien que la couverture, à commencer par la première de couverture, est un élément essentiel pour attirer un lecteur. Ainsi, ce moment très court où un potentiel client va poser son regard sur une couverture est décisif.

[Cliquez ici pour lire la suite…]