Comment leur clouer le bec et embellir votre texte ?

Ca suffit
« Écrivains, prenez garde ! »

Ce sont les « chips et les cacahuètes salées » de nos livres !

Comme elles, ils dégoulinent de graisse.

Nous donnent des haut-le-cœur.
Nous mettent les yeux en vrac et alourdissent notre estomac. Indigestes comme les interviews de Jean-Claude Van Damme* !

Malgré ça, nous en avalons des tonnes !
L’enfer, c’est qu’on ne s’en aperçoit pas.

On les engloutit à la chaîne. Hypnotisés par leur laideur, leur mauvais goût. Fascinés par l’« appel du gras ».

Le pire, c’est qu’ils sont le cholestérol de nos textes !

Écrivains, prenez garde !

Ces empoisonneurs engorgent vos pages. Encrassent vos phrases d’« huile de livre » ! Menacent d’asphyxier vos histoires. Et de les laisser sur le carreau, mortes au « champ d’horreur » !

Eh oui, ce sont des vicieux.
Des pervers.
Des jaloux de la légèreté.
Des assassins du beau.

Vous savez quoi ?

 

Vous allez devoir sortir le sécateur

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Et si on quittait le bal du grand bla-bla une bonne fois pour toutes ?

écrire plage
– L’écriture, du tourisme low-cost ? –

Il y a des gens « remarquables » experts en tout, dont l’écriture.

Ces nouveaux gourous du Savoir croient détenir LA vérité de la syntaxe : par exemple, en affirmant d’un air pénétré que tout le monde peut écrire une histoire (ou son histoire) comme ça, nez au vent, décontracté-e du clavier ou du stylo.

Qu’il suffit de s’y mettre.
Et de faire bouillir le talent à petit feu.
Sans brusquer, sans appâter le cerveau, sans « mouiller la chemise ».

Et surtout « en restand authantic coco, çinon tu vat kassé tout le charmme du natturel. Tus conprents ? »

Ah ça, pour comprendre coco, je comprends que cette phrase criblée de fautes, c’est de l’authenticité (oui, entre stars du style, les experts s’appellent coco).

Je comprends que c’est aussi « le charme du naturel ». Et que c’est enfin de la création artisanale cautionnée par les « élites du grand bla-bla ».

Attention, surtout ne pas toucher un mot ni une virgule.

Ne pas modifier le texte originel sous peine de représailles pour avoir dénaturé « l’idée » de l’auteur et agressé son « moi profond » !

On vit une époque formidable, non ? Pour rien au monde, je n’aurais voulu manquer ça !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Cette astuce puissante va vous permettre de créer plus facilement

Carte mentale
– La carte mentale, votre « couteau suisse » –

« On commence à vieillir quand on finit d’apprendre. »
Proverbe japonais

 

Vos idées vous « lâchent » au moment d’écrire ?

Votre livre part dans tous les sens ? Vos phrases manquent de « punch » ?

Bref, vous vous jugez sévèrement. Et bien sûr, vous pensez que vous feriez mieux de tout laisser tomber !

C’est à peu près cela, n’est-ce pas ?

Alors, j’ai une bonne nouvelle pour vous : connaissez-vous le concept de la carte mentale ?

Si oui, vous avez une sacrée belle corde à votre arc pour mener au succès vos projets d’écriture.

Sinon, lisez ce qui vient : vous allez vite voir que vous découvrez un « truc » étonnant.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Ecrivain/Blogueur, 2 disciplines complémentaires pour être connu et reconnu

« Aujourd’hui, pour être écrivain auto-édité, il faut aussi être blogueur. »

 

Blog
– L’art d’écrire un blog –

Vous avez sûrement entendu cette maxime maintes fois.

Pourquoi ?

Parce que pour réussir grâce à l’auto-édition, vous devez vous faire remarquer auprès de votre public. Et un blog est l’outil idéal pour cela.

Tenir un blog est utile pour « sa com’ », comme on dit. Dans un article précédent, je vous ai déjà fait part de l’intérêt de tenir un blog pour un écrivain qui veut se faire connaître (et vendre son livre !).

Et pour ceux qui se cherchent encore des excuses, sachez qu’il n’est pas besoin d’avoir fait des études de programmation ou de posséder un bac+5 pour créer son blog. Aujourd’hui il existe des solutions clé en main, comme celles proposées par le site 1&1, et qui permettent à tous de devenir blogueurs, quelques soient vos connaissances.

Revenons maintenant à la subtile relation entre le blog et le livre.

Car ce que l’on précise beaucoup moins, c’est que bloguer et écrire un livre sont deux façons de travailler très différentes.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Complètement fou : cet auteur a écrit 50.000 mots (un livre !) en… 24 heures chrono ! [Interview]

Marth NaNoWriMoAujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir Marth.

Marth a réalisé un défi absolument incroyable ! Un défi au-delà de l’imaginable pour le commun des mortels (enfin des écrivains, quoi).

À vrai dire, je ne savais même pas que c’était possible. Jusqu’à ce qu’il le fasse.

Si j’ai décidé de l’interviewer aujourd’hui, c’est pour aider tous les auteurs qui sont parfois en panne d’imagination, qui subissent le syndrome de la page blanche.

Car pour écrire 50.000 mots en 24 heures, mieux vaut être inspiré

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Comment devez-vous indiquer les citations dans votre livre ?

Citation
– L’art d’utiliser des citations –

Déjà, c’est quoi, une citation ?

On peut classer les citations en deux catégories :

– les extraits tirés d’un ouvrage, et
– les paroles prononcées par des personnes.

Le principal intérêt d’utiliser des citations dans votre livre est d’illustrer et de valoriser votre texte.

Mais on n’utilise pas les citations n’importe comment. Et pour ne pas vous voir accuser de plagiat, voici les 2 obligations que vous devez absolument tenir :

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Les dialogues et leurs règles typographiques

typographie dialogue ecrire et s'enrichirUne difficulté sur laquelle je me suis longtemps cassé les dents est la mise en page des dialogues. Et je me suis aussi rendu compte qu’à part les initiés, beaucoup d’auteurs font un peu les mêmes erreurs que moi, surtout quand leurs textes ne sont pas relus par des professionnels.

Cet amateurisme peut être très préjudiciable au texte dans son ensemble : n’oubliez pas qu’un lecteur ne fait pas la différence entre un texte et sa mise en page. Ce qui veut dire qu’une présentation négligée va nuire au contenu et à la qualité de votre livre, et donc que vos ventes vont en pâtir.

Pourtant, des règles existent, alors autant les appliquer !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Antidote, votre allié indispensable pour écrire un texte sans fautes

Antidote écrire et s'enrichirSi vous souhaitez rencontrer le succès en autoéditant votre livre, ou tout au moins être lu, s’il y a une règle que vous devez impérativement respecter, c’est bien de publier un texte sans fautes.

Un livre contenant des fautes d’orthographe ou de grammaire se vendra évidemment beaucoup moins bien, voire pas du tout. Et si vous en doutez encore, lisez ceci pour vous en convaincre.

 

Mais un des problèmes de l’auteur autoédité, c’est qu’il travaille seul et ne possède pas le regard extérieur essentiel pour corriger son livre. Il est d’ailleurs impossible de corriger son texte soi-même, car à force de se relire, on ne remarque plus les fautes, même les plus flagrantes. Il est ainsi primordial d’utiliser une solution « extérieure ».

[Cliquez ici pour lire la suite…]

5 astuces pour devenir un pro de la recherche Google

Recherche Google écrire et s'enrichirQue ferais-je sans Google ? Et même que serais-je sans Google ?

Oui, je dois beaucoup à mon ami Google. Vraiment beaucoup. Tous les jours, je l’utilise pour faire des recherches xy. Beaucoup de recherches. Et c’est tout naturellement que Google est devenu mon outil de prédilection afin de trouver les informations qui me sont nécessaires quant à la rédaction de mes différents écrits.

En plus, faire une recherche sur Google, c’est très simple : on saisit des mots clés, et Google nous affiche les résultats qu’ils jugent les plus pertinents. À nous, ensuite, de les examiner pour voir s’ils répondent à nos besoins.

Un exemple ? Je cherche un ebook dont le sujet porte sur le moral des Français (un sujet d’actualité…) : ben je tape ebook moral français (on s’en fout des majuscules, elles ne sont pas prises en compte) dans la barre de recherche Google. J’obtiens des centaines de milliers de résultats, et je commence à les regarder un par un, page par page. Mais bon, ça fait beaucoup à regarder quand même…

Tout cela peut paraître très simple en apparence, et tout le monde procède plus ou moins ainsi. Et pourtant… Si l’on reprend notre exemple du moral des Français, et qu’on y regarde de plus près, quels sont les résultats de recherche Google ? Le harcèlement. Ce n’est absolument pas ce que je recherche !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

4 règles efficaces pour éviter le plagiat

plagiat ecrire et s'enrichirPour entamer ce nouvel article, venons-en directement au fait : c’est quoi le plagiat ?

Plagier est une action qui consiste à reprendre à son compte les écrits d’un autre auteur sans le citer, et de présenter ces écrits comme siens. Le plagiat signifie en outre l’utilisation des idées, des images, des graphiques, des phrases et même des mots d’une tierce personne, sans la citer dans son propre ouvrage. Il inclut ainsi les « copier/coller » des informations publiées sur Internet.

En résumé, plagier c’est voler, piller les écrits d’autrui. Bref, c’est illégal car il y a une atteinte aux droits d’auteur. Cette faute grave est passible de sanctions, à laquelle peuvent donc s’exposer des auteurs qui ne respectent pas les règles (même si vous n’avez pas initialement l’intention de nuire). Ainsi, le plagiat ne doit pas être pris à la légère pour éviter tout incident si vous êtes découvert. Même s’il peut être très tentant de se satisfaire d’un simple « copier/coller » pour économiser du temps et de l’énergie…

[Cliquez ici pour lire la suite…]