« Ouiiiinnn, personne n’aime mon livre ! » (Ou comment réagir face aux commentaires négatifs sur Amazon)

Pouce rouge
– Préparez-vous à faire face aux avis négatifs –

 

« Les commentaires des autres et la critique forment le petit-déjeuner du champion. »

Ken Blanchard et Spencer Johnson,
auteurs, consultants et conférenciers américains

 

Vous venez de publier votre livre sur Amazon, « la plus grande bibliothèque du monde ».

Et voilà qu’une semaine après son lancement, paf : un vilain commentaire, 1 étoile sur 5, que du négatif.

Pas très folichon, n’est-ce pas ?

Je vous le concède, il n’est jamais agréable de recevoir un commentaire négatif.

Mais, comme dirait l’autre :

« C’est le jeu ma pauv’ Lucette. »

 

En pareille situation, il y a deux manières de réagir. Qui en disent long sur vous…

Voyons ensemble ces 2 exemples de réaction :

Réaction n° 1 :

« Ce lecteur est un imbécile, il n’a rien compris. Mon histoire est parfaite, je l’ai lue et relue 10 fois. Et en plus, il ne serait même pas capable d’écrire lui-même un livre. »

Variante à la réaction n° 1 :

« Je suis nul, incapable d’écrire un livre. Je n’ai aucun talent. Mes lecteurs ne m’aiment pas et je ne serai jamais reconnu. Bouhouhouuuu, je suis un ratéééé. » 😉

Et voici maintenant la réaction n° 2 :

« Ah, c’est ballot ça ! Que veut bien me dire ce lecteur engagé ? Mon récit souffre-t-il de lacunes ? Voilà peut-être une excellente opportunité pour améliorer mon livre. »

C’est différent, non ?

Et vous, de quelle manière réagissez-vous ?

 

Dans son (excellent) livre Le Succès par la Pensée Constructive, l’auteur Napoleon Hill nous parle d’AMN et d’AMP (pour attitude mentale négative et attitude mentale positive).

La réaction n° 1 correspond en tous points à une AMN.

Se comporter avec une AMN reflète un état d’esprit qui ne veut pas se remettre en question. L’auteur prend le commentaire personnellement, se sent attaquée ou dévalorisée. Alors que c’est son livre qui est critiqué, par elle. Il y a quand même une énorme différence entre les deux !

Une AMP quant à elle correspond à l’état d’esprit d’une personne qui souhaite aller de l’avant, qui profite de chaque occasion pour s’améliorer. En somme, c’est une personne qui voit du positif là où d’autres ne distinguent que du noir.

Vous l’avez bien compris : si vous voulez réussir, vous devez adopter une AMP. Une personne avec un état d’esprit positif se sert des commentaires négatifs pour mieux connaître son lectorat, apprendre à mieux répondre à sa demande, et améliorer son écriture.

 

Dans la famille des commentaires négatifs, il y a deux espèces : les constructifs et les… non constructifs. Voyons cela de plus près.

 

Les commentaires négatifs non constructifs

 

De quoi s’agit-il ?

Tout simplement de commentaires assassins dénués d’arguments rationnels, qui n’apportent aucune plus-value. Ils ont pour seule fonction de cracher sur votre livre, tendant parfois à l’injure. Souvent, on se demande même si son auteur a lu le livre.

Eh oui, il est toujours plus facile de critiquer bien caché derrière son écran ! Et puis, n’oubliez pas qu’on vit en France ! Ici, râler est un sport national ! Jamais contents ces frenchies ! 😉

Mais soyez rassuré : ce genre de commentaire est le moins préjudiciable pour votre livre. Les internautes qui le lisent se rendent bien compte qu’il n’a que peu de valeur. Qu’il est excessif, gratuit et écrit par une personne aigrie dans le seul but de blesser.

Faut-il répondre ?

Ma réponse est très simple : je vous encourage à… ne rien faire. Laissez couler, ne répondez pas. Sachant que de toute façon, face à ce genre de personnes, vous n’aurez jamais raison… Alors, ne jouez pas sur le même terrain que vos détracteurs.

Vraiment, ne perdez pas votre précieux temps et votre énergie (qui n’est pas illimitée) pour des gens qui n’en valent pas la peine. Vous avez mieux à faire : écrire votre prochain livre 😉

Si malgré tout, vous tenez à répondre, surtout, ne réagissez pas avec émotions, impulsivement. Vous le regretterez. Et n’oubliez pas que votre réponse sera visible de tous. Ainsi, je vous recommande d’aller prendre l’air avant de répondre, laisser la tension retomber.

Ensuite, soyez très vigilant : on peut imaginer que ce commentateur ne va pas en rester là. La situation risque de s’envenimer et de s’éterniser aux yeux de tous. Or, il n’est jamais recommandé de laver son linge sale en famille. Votre image risque d’être entachée. Alors, allez-y avec des pincettes !

Mais à ce stade, votre intérêt n’est plus de faire changer d’avis votre détracteur. Mais de profiter de votre liberté de réponse pour convaincre, avec des arguments pertinents, les autres lecteurs.

Et puis, les personnes qui ont aimé votre livre vous « défendront » en cliquant sur « Non » à la question « Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? » Ce qui fera perdre toute crédibilité à ce commentaire négatif.

Il serait pratique de pouvoir contacter directement les auteurs des commentaires pour en discuter, voire demander à ce qu’ils retirent leur charge. Malheureusement, cette fonction n’est pas possible.

En attendant, s’ils contiennent un langage obscène, vous pouvez toujours contacter Amazon pour demander à la compagnie de supprimer de tels commentaires.

 

Les commentaires négatifs constructifs

 

Voici les commentaires qui nous intéressent le plus.

En vous exposant sur Amazon et au « regard de l’autre », vous devenez vulnérable. Et vous devez assumer de recevoir des avis négatifs.

Mais retenez bien ceci : vous ne pouvez pas empêcher vos lecteurs de vous laisser des commentaires négatifs, même constructifs. Pourquoi ? Pour la simple raison que vous ne pourrez jamais, je dis bien JAMAIS, plaire à tout le monde ! C’est naturel. Surtout si vous abordez des sujets sensibles ou à polémique. Acceptez-le.

Personne n’est dans l’obligation d’aimer votre histoire, et aucun auteur n’apporte 100 % de satisfaction à ses lecteurs. Que ce soit vous, Amélie Nothomb ou Valérie Trierweiler (quoi que dans ce dernier cas, vu le nombre d’exemplaires vendus, j’ai l’impression qu’elle y arrive…).

Ensuite, ce n’est pas parce qu’un lecteur ne trouve pas votre roman terrible que TOUT votre lectorat ne l’aime pas ! Ne tombons pas dans la paranoïa !

Pour autant, il ne s’agit de tomber dans le piège et de se dire : « Bon ok, j’ai reçu un commentaire négatif, mais c’est normal : je ne peux pas plaire à tout le monde. Chacun ses goûts. Mon livre, lui, est nickel. »

Car très souvent, votre livre reçoit les commentaires qu’il mérite !

Et si, sur 5 commentaires, 3 ou 4 sont négatifs, la question ne se pose plus : une grande remise en question doit être opérée ! Plutôt que de le mettre sur le compte des goûts variés de vos lecteurs, ne serait-ce pas votre livre qui possède de sérieuses lacunes ?

Oui, les commentaires sont de précieux indicateurs de la perception de vos lecteurs de la qualité de votre livre.

Et là, il va falloir réaliser des prouesses : mettre votre égo de côté !

Eh oui, personne n’est parfait. Même pas vous ! 😉 Nous faisons tous des erreurs. Mais encore faut-il les reconnaître…

Notez-le bien cela, et en gras : un auteur qui réussit est un auteur qui met son égo de côté pour écouter et comprendre son public. Il considère les commentaires négatifs constructifs comme :

  • des alertes lui permettant d’identifier d’éventuels problèmes,
  • des opportunités en or pour toujours mieux répondre aux attentes des lecteurs, et AVANCER.

Faut-il répondre ?

Ma recommandation est toujours non.

Non, car en général, tout est dit dans le commentaire. Inutile d’aller plus loin.

Toutefois, si vous estimez que le commentateur peut vous apporter davantage d’informations pour vous aider à progresser, il peut être intéressant d’engager un échange constructif.

Si vous répondez, adoptez une écoute attentionnée, cordiale et détachée. Et surtout, ne dites pas : « Oui c’est vrai, j’écris mal, mes dialogues sont nuls… » Il ne s’agit pas de faire « acte de pénitence » ! Vous y perdrez toute crédibilité.

 

Pour terminer, je souhaite insister sur le fait que si votre livre est de qualité, vous aurez peu de commentaires négatifs. Dans l’ensemble, les lecteurs savent apprécier les livres à leur juste valeur.

Et si vous avez la conscience tranquille d’avoir produit un livre respectueux de vos lecteurs, alors, vous n’avez pas à avoir peur de la critique.

Dans tous les cas, sachez que les commentaires négatifs ne sont pas si… négatifs que ça. En effet, n’êtes-vous pas suspicieux quand un livre possède 10 commentaires tous avec 5 étoiles ? Le public n’est pas dupe, et a une confiance accrue dans les commentaires lorsque ceux-ci comportent des bons ET des mauvais avis.

Et j’irais même plus loin : quelques critiques négatives (sur un livre qui compte de nombreux avis) ne font que renforcer la crédibilité des commentaires positifs. Mais l’inverse est également vrai. Ainsi, c’est plus le ratio bons/mauvais commentaires qui est important.

 

Alors, relativisez, avancez, et pensez… positif ! Critiqué, vous êtes maintenant connu. Félicitations 😉

 

Avez-vous déjà eu des commentaires négatifs sur votre livre ? Comment avez-vous réagi ?

 

Partagez cet article avec vos amis :Share on FacebookTweet about this on Twitter

VOTRE LIVRE MÉRITE QU'ON EN PARLE

Le marketing est un raccourci pour que
ça marche vraiment pour vous.

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez mon guide 100% gratuit :

Les secrets jalousement cachés
des grands éditeurs pour vendre

(7 plans d'enfer qui feront de vous
un auteur auto-édité heureux)

Commentaires

  1. a écrit

    J’ai eu un commentaire un peu négatif sur mon roman mais cela ne me donne pas beaucoup d’éléments pour progresser, la remarque est trop vague. Je n’ai pas répondu pour le moment, j’attends plus de commentaire pour mettre mon grain de sel !

  2. a écrit

    Merci pour cet article, je ne suis pour l’instant pas écrivain, mais j’écris beaucoup d’articles pour le blog de mon site que je suis en train de lancer et j’avoue que souvent, lors d’une critique négative la première impression que l’on ressent, c’est d’être blessé, mais chaque critique m’a toujours aidé à améliorer le contenu de mon site. Je pense que tout est bon à prendre, mais par contre les critiques sans fondement et inutiles qui reflètent juste une méchanceté sont parfois difficile à encaisser et l’envie de répondre, même si cela ne sert à rien, est souvent forte. Merci pour les différents conseils et bonne continuation.

    • Fred a écrit

      Bonjour Amandine,

      Oui, au début, il est naturel d’être blessé par des commentaires négatifs et méchants
      Mais avec le temps, si vous apprenez à vous en détacher, ils vont glisser sur vous.

      On ne pourra malheureusement jamais empêcher des personnes aigries de déverser leurs frustrations, leur jalousie, leur mal-être.

      Dites-vous une chose : si vous suscitez des commentaires négatifs et désobligeants, c’est que vous ne laissez pas indifférents. Vous avez de l’importance. Et même plus : on vous envie. Soyez-en fière !

      Mais si la critique négative est constructive, prenez-là comme du pain béni : elle vous permet de vous remettre en question et de vous améliorer.

      A bientôt,
      Fred

  3. a écrit

    Excellent billet et très bon conseils. Il ne m’est arrivé qu’une seule fois de répondre à un commentaire négatif sur Kindle. La lectrice semblait apprécier ma série Lacan et la boîte de mouchoirs – séance 1, mais elle trouvait que c’était trop court. Parce que j’ai senti cete apréciation, je lui ai proposée de lui offrir la compilation des 3 premières séances en lui soulignant toutefois qu’ 1 étoile c’était un peu sévère pour un seul reproche. 😉 Et j’ai bien fait de le faire, car elle a laissé un commentaire positif. Sans doute rare, mais j’avais envie de le partager avec vous, car il est bon de comprendre le point de vue des lecteurs de se mettre à leur placce. Bonne continuation. C

    • Fred a écrit

      Bonsoir Chris,

      « La lectrice semblait apprécier ma série Lacan et la boîte de mouchoirs – séance 1, mais elle trouvait que c’était trop court. »
      => Apparemment, cette lectrice n’a pas compris le concept de ta série, à savoir une nouvelle (et non un roman !) publiée le 7 de chaque mois. En plus, Amazon indique le nombre de pages de l’ebook. Comment se plaindre ensuite alors que tout est clairement indiqué ?! Il me semble que tu vends tes nouvelles à 0,99 euro, moins que le prix d’un petit-pain. Quand même, c’est terrible ce genre de commentaire. J’en viendrais presque à dire que certains lecteurs sont « ingrats » ! 😉

      « Parce que j’ai senti cete apréciation, je lui ai proposée de lui offrir la compilation des 3 premières séances en lui soulignant toutefois qu’ 1 étoile c’était un peu sévère pour un seul reproche. 😉 »
      => Tu as très bien fait. D’ailleurs, dans l’article, j’hésitais à proposer aux auteurs de rembourser leurs lecteurs insatisfaits, ou, comme tu l’as fait, de leur offrir un cadeau « de dédommagement » lorsque c’est possible.
      Cela permet de « renverser la situation », et tu en es le parfait exemple. Merci de nous faire part de ton expérience, qui peut servir à tous.

      A très bientôt,
      Fred

  4. TheSFReader a écrit

    Une remarque sur les commentaires négatifs constructifs : dans certains cas, ils permettent mieux aux lecteurs potentiels de cerner le contenu du livre et d’affiner leur choix.

    « Trop de violence, un livre insoutenable » pourra rebuter évidemment les autres lecteurs à l’âme sensible, ce qui diminue les risques de futurs autres commentaires dans la même ligne. Mais c’est aussi un appât de plus pour les lecteurs affriolants d’hémoglobine…

    • Fred a écrit

      Bonjour TheSFReader,

      Oui, tout à fait : les « commentaires négatifs constructifs » sont autant instructifs pour l’auteur que pour les autres potentiels lecteurs, qui souhaitent mieux appréhender le contenu du livre. Dans ce cas, l’apparence « négative » du commentaire devient très relative, qui peut même devenir une publicité pour le livre.

      Merci pour votre précision,
      Fred

  5. caren a écrit

    Bonjour, moi je ne vends rien sur Amazon. J’ai l’impression que personne ne voit mes écrits. La promotion est difficile. Sur les réseaux sociaux, personne ne réagit quand je parle de mon dernier roman. Que faire? Je ne suis pas du genre à mes souciés des méchancetés dites. Ce que je cherche, c’est de pouvoir vivre de mon travail et progresser.

    • Fred a écrit

      Bonjour Caren,

      La question est de savoir : pourquoi personne ne voit vos écrits ?
      Plus encore : pourquoi les gens devraient-ils lire vos écrits ?

      De plus, communiquez-vous suffisamment autour de vos projets d’écriture ? Avez-vous une stratégie marketing précise ? Utilisez-vous un blog ?…

      Sur les réseaux sociaux, tout dépend de la manière dont vous vous y prenez. Par exemple, si vous dites « S’il-vous-plait, achetez mon livre, tout le monde me dit qu’il est super ! », c’est sûr que personne ne « mordra à l’hameçon ».
      Vous devez vous ouvrir à votre public, et pas seulement chercher à vendre votre livre. Parlez de vous, de vos personnages, de votre histoire… Partagez vos points de vue par rapport aux thèmes que vous abordez dans votre livre. Rendez-vous intéressantes aux yeux de votre public, et intéressez-vous à lui pour créer une relation amicale, de proximité.
      Cela ne se fait pas en un jour. La communication se fait sur la durée, et les fruits de votre investissement ne tombe pas en quelques jours.

      Alors, pour progresser, continuez à vous former et mettre en pratique ce que vous apprenez sur ce blog et d’autres sites relatifs à l’auto-édition. Les résultats viendront d’eux-mêmes. Mais cela ne se fait pas tout seul. Comme pour tout.

      A bientôt,
      Fred

  6. a écrit

    Caren, je tiens un blog où passent une centaine de visiteurs par jour. Il y a très peu de commentaires, et même pour un sondage, je n’ai que peu de réponses. Il faut persévérer et prendre le temps, je pense. J’ai vendu un livre par Bibliocratie, ils te donnent deux mois pour faire ta promotion, ils devraient expliquer que c’est largement insuffisant. On erreur, ne pas avoir acheter de livres d’avance, qu’est-ce qu’on peut m’en demander depuis que c’est fini. Heureusement, mon père en avait pris d’avance, trop peur que ça ne marche pas. Tout ça pour dire que c’est très long, qu’il faut le temps pour faire son trou. Enfin, c’est mon avis, par rapport à ce que je vis. As-tu un blog où tu peux donner des débuts ou des citations pour appâter le client ? Vas-tu sur twitter mettre tes articles plusieurs fois par jour ? Je n’ai pas de retour mais si les gens reviennent régulièrement c’est que ça doit intéresser un peu, non ?

    • Fred a écrit

      Bonjour Sevy28,

      100 visiteurs par jour, c’est déjà un bon début.
      Et cela laisse augurer que du bon si vous continuer à régulièrement poster de nouveaux articles. Ainsi, ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Lorsque l’on crée un blog, il y a toujours une « traversée du désert », pendant laquelle on a l’impression de ne plus avancer. Il faut être patient et persévérer.

      Comme vous le dites, il faut « du temps au temps ». Paris ne s’est pas fait en un jour, et un blog est un projet sur le long terme. Il ne faut pas s’attendre à récolter les fruits de son investissement en seulement quelques mois.
      Mais si vous appliquez les bonnes méthodes, les bons outils, avec implication et tout votre enthousiasme, vous réussirez, et vous atteindrez vos objectifs.

      Bien à vous,
      Fred 😉

Rétroliens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *