Connaissez-vous le programme KDP Select ?

kdp select écrire et s'enrichir

Cet article s’adresse à tous les auteurs qui écrivent des livres numériques et les publient sur Amazon, ainsi qu’à tous ceux qui ne le font pas encore mais qui vont bientôt devoir s’y mettre ! :happy:

Rappelons que pour publier ses ebooks sur Amazon, il est nécessaire de passer par la plateforme KDP, pour Kindle Direct Publishing, qui est en passant très simple d’utilisation.

Ce qui nous intéresse tout particulièrement aujourd’hui, c’est une option trop souvent inexploitée car méconnue de cette plateforme, à savoir le programme KDP Select.

Vous publiez votre nouvel ebook ? Démarrez sur les chapeaux de roues…

 

Parmi la profusion d’ebooks publiés sur Amazon, comment pouvez-vous réussir à vous faire une place et vous faire reconnaître par vos lecteurs ? Vous vous doutez bien que si personne ne connaît votre livre, peu de personnes iront le chercher et encore moins ne l’achèteront.

Avec toutes les conséquences que vous pouvez imaginer, à commencer par une dégringolade de votre ebook dans les classements des ventes d’Amazon. Votre livre ne bénéficiera d’aucun commentaire permettant de le mettre en valeur. L’un plus l’autre, il accusera d’un cruel défaut de visibilité avec pour finalité un impact très négatif sur les ventes selon un cercle vicieux.

Or, il est possible de transformer ce cercle vicieux en un cercle vertueux, et donc de démarrer sur les chapeaux de roue en vendant un maximum d’exemplaires de votre ebook pour créer une dynamique, monter vite et haut dans les classements et bénéficier de commentaires vendeurs. Plus de visibilité = plus de ventes, et plus de ventes = plus de visibilité, c’est aussi simple que cela. Du moins en théorie…

Mais pour créer cette dynamique, vous avez besoin de lecteurs. Il faudra ainsi leur donner un petit coup de pouce pour vous aider. Quoi de mieux que des journées de solde pour lancer votre campagne ? Le programme KDP Select est là pour cela.

 

À quoi bon cela peut bien me servir ce programme pour promouvoir mon livre ?

 

Ce que vous devez retenir, c’est que proposer à vos lecteurs des journées de promotion gratuite de votre ouvrage peut vous servir de tremplin pour booster le succès de votre livre, et cela dès la phase la plus critique : le lancement.

Vous allez ainsi définir des journées pendant lesquelles les lecteurs peuvent acheter votre livre à 0,00 euro. Oui, à 0,00 euro !

Vous allez me dire : Hein, gratuit ? Tu crois que j’ai bossé des semaines et passer des nuits blanches pour distribuer gratuitement mon livre ? Exactement, vous avez tout compris. On a rien sans rien, considérez cela comme de l’investissement.

Imaginez bien : grâce à cette méthode, vous allez multiplier le nombre des ventes de votre ebook, monter à la vitesse grand V dans le classement des ventes de Kindle, et ainsi améliorer votre visibilité et votre crédibilité lorsque votre livre redeviendra à nouveau payant. Le bouche à oreille va se mettre en route, et certains lecteurs vous laisseront même des commentaires.

Vous avez bien remarqué que les commentaires des livres sont une denrée rare et précieuse pour leurs auteurs. Et sans eux, vous n’êtes rien. Sans commentaire, pas de crédibilité, le lecteur passera très certainement son chemin. Quand l’on connaît le faible, très faible pourcentage d’acheteurs qui laissent un commentaire après avoir acheté un ebook, il va ainsi falloir faciliter le processus grâce à ces journées de promotions gratuites.

 

Comment ça marche plus concrètement ?

 

Lorsque vous publiez un nouvel ebook sur KDP, vous cliquez sur le bouton « Ajouter nouveau titre » afin de paramétrer et publier votre nouvel ouvrage. Une interface de paramétrage s’affiche, et vous pouvez inscrire votre livre au programme KDP Select :

KDP Select ecrire et s'enrichir

Je ne vais pas reprendre mot pour mot la description de ce programme, elle est clairement affichée. Pour résumer, son avantage principal est de vous permettre de bénéficier de 5 jours de promotion gratuite à définir pendant une période de 90 jours.

Pour tout savoir, c’est ici.

La première chose à faire, lorsque votre livre est publié, c’est de vous l’acheter ! Cela a deux avantages. Grâce à cette première vente, votre livre intègre le classement des ventes d’ebook dans le Kindle. Ce classement est très important, car très nombreux sont les lecteurs qui regardent cette information avant de passer à l’achat. Plus un livre est situé haut dans un classement, plus cela veut dire que d’autres personnes l’ont acheté, et donc qu’il est certainement intéressant. Bien sûr, ce n’est pas une unique vente qui va propulser votre livre dans le hit parade, mais il faut bien passer par là.

Ensuite, vous allez pouvoir vérifier une dernière fois le rendu de votre ebook sur le Kindle, et apporter si nécessaire les dernières modifications avant de le promouvoir. On est jamais trop prudent…

Passé cette première étape, votre mission consiste à définir les fameuses journées de promotions gratuites. Soyons stratégique ! Le but étant que le maximum de personnes bénéficient de ces journées, afin que vous en récoltiez les fruits, il ne s’agit pas de proposer des journées où l’affluence est faible. Généralement, j’utilise les 5 journées en 2 fois. Les week-end étant des périodes de forte affluence chez Amazon, je programme d’abord une période de promotion de 3 journées promotionnelles s’étalant du vendredi au dimanche. La deuxième fois, quelques semaines après, j’utilise un week-end.

Petite info pratique mais importante : si vous programmez une promotion gratuite pour un week-end, sachez qu’elle ne commencera que le samedi à 10 heures en hiver et 9 heures en été, et s’achèvera le lundi suivant à 10 heures en hiver et 9 heures en été. Ceci est dû aux décalages horaires entre la France et Amazon !

 

C’est tout ?

 

Ok, c’est bien, votre livre est maintenant proposé gratuitement, et tout le monde peut l’acheter sans débourser un seul centime. Oui, mais encore faudrait-il que ce « tout le monde » prenne connaissance de cette promotion. Et là, Amazon ne peut plus rien pour vous, il va falloir retrousser les manches et vous débrouillez pour faire passer le message au maximum de personnes. Encore une fois, vous n’êtes pas seul. Commencez par avertir votre famille, vos amis. Ensuite, postez des messages sur les forums, les réseaux sociaux, sur des pages Facebook en rapport avec le sujet de votre livre ou relatifs aux livres gratuits. Si vous avez un blog, avertissez vos lecteurs, envoyez un mail à votre liste de prospects. Co-mmu-ni-quez et efforcez-vous de créer un buzz !

N’oubliez pas d’inviter et encourager les personnes que vous contactez à cliquer sur le bouton « J’aime » de la page de vente de votre livre sur Amazon. Et si le livre leur a plu, à laisser un commentaire (en n’oubliant pas de cocher la case « acheteur authentifié » pour plus de crédibilité), à valider vos tags… C’est le moindre des choses, vous leur offrez votre livre ! Et pourtant, cela est loin d’être naturel si vous ne le demandez pas. :whistle:

Une astuce qui vaut son pesant d’or consiste à monter « artificiellement » le prix normal de votre ebook, avant le démarrage des journées de promotion. A noter que si vous modifiez les informations de votre livre comme son prix, la mise à jour peut prendre jusqu’à 48 heures, mais prend généralement effet au bout de 8 heures environ. Il va falloir anticiper.

Mais pourquoi monter le prix ? Pour la simple raison que lorsque la promotion débutera, Amazon affichera le prix normal de manière barrée, et vous indiquera combien vous économisez. Prenons un exemple. Vous avez décidé de vendre votre ebook au prix normal de 0,99 euros. Juste avant la promotion gratuite, vous montez son prix à 4,99 euros. Amazon indiquera alors ce prix en le barrant et en indiquant aux lecteurs qu’ils économisent 4,99 euros s’ils achètent ce livre. Qu’est-ce que cela change ? Eh bien deux choses très importantes. D’une part, cela augmentera la valeur de l’ebook perçue par les lecteurs. Le lecteur se dira qu’à ce prix, il s’agit d’un livre de très bonne qualité, et qu’il a tout intérêt à l’acheter pour le découvrir. Enfin, il faut avouer qu’économiser 0,99 euros, c’est bien, mais c’est peu ! Donc le lecteur ne sera pas forcément très intéressé.

Bien sûr, la promotion passée, il faudra réajuster le prix.

 

C’est donc aussi simple que cela pour que mon livre devienne un best-seller ?

 

Oui… mais non ! Trois fois non, car cela est nécessaire, mais ne suffit pas. Une fois les journées de promotions gratuites passées, pendant lesquelles vous allez appuyer sur F5 toutes les 30 secondes pour suivre en live l’évolution de vos ventes gratuites, le positionnement de votre livre dans le classement Kindle et l’apparition de nouveaux commentaires élogieux, il va falloir consolider les acquis. Sinon, vous risquez de replonger dans les ténèbres des classements et réinvestir un cercle vicieux. Ainsi, poursuivez vos démarches marketing, endossez votre costume de commercial pour continuer de promouvoir votre livre et le vendre dans le temps.

Aussi, ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est qu’il faut bien noter que pour bénéficier du programme KDP Select, une condition est à respecter. Cela aurait été bien trop facile sinon, n’est-ce pas ?

Ainsi, il est absolument interdit de publier votre ebook ailleurs que sur le Kindle pendant les 90 jours du programme. In-ter-dit ! Que ce soit en format .pdf sur votre blog, en .mobi sur lulu.com ou en .epub sur l’iBookStore… Amazon se réserve l’exclusivité de la publication de votre ebook, et se montrera intransigeant. Il possède des robots qui ratissent le web à la recherche de la présence de votre ebook. Que risquez-vous s’il le trouve ? Rien de moins qu’un blocage pur et simple de votre compte. Bonjour les dégâts… :cwy:

Tout au plus avez-vous le droit de publier un extrait équivalent à 10% du volume de votre ebook. Si vous avez un blog, ce n’est pas trop mal pour donner un avant goût de votre livre à vos lecteurs.

Si cela est trop contraignant pour vous, vous pouvez toujours désinscrire votre ebook du programme KDP Select (il restera référencé dans le Kindle), mais à condition de ne pas encore avoir utilisé une journée de promotion. Dans le cas contraire, il vous faudra patienter jusqu’à la fin des 90 jours.

Par contre, absolument rien ne vous interdit de publier la version imprimée de votre livre. Le programme KDP Select ne concerne que les ebooks.

Enfin, il est à noter que si vous adhérez au programme KDP Select, le période de 90 jours est renouvelée par défaut sans intervention de votre part. Il vous faudra ainsi cocher la case vous permettant de désactiver ce renouvellement automatique si vous ne souhaitez pas y adhérer davantage.

 

Pour finir, je tiens à vous sensibiliser sur un dernier point. Vous pouvez bénéficier de tous les leviers du monde pour promouvoir votre livre, KDP Select ou autres. Mais si la qualité de votre livre n’est pas au rendez-vous, vous n’obtiendrez aucun résultat.

 

Note du 12/05/2014 : il a été constaté que les ventes générées pendant la période de gratuité ne sont pas (ou plus) prises en compte pour définir le classement du livre quand il redevient payant.

Les règles d’Amazon ont-elles changé depuis la rédaction initiale de cet article ? Peut-être bien, mais aucune communication n’a été faite par Amazon.

Ainsi, après la période de gratuité, quand le livre redevient payant, il recommence par se classer en bas de l’échelle. Et ce n’est qu’en générant des nouvelles ventes payantes que le livre remonte dans le classement des Kindle payants.

Ainsi, prenez garde : les promos grauites peuvent même être dangeureuses. Pourquoi ? Imaginez qu’avant de faire une promo gratuite, votre livre est dans le Top100, notamment car il bénéficie d’une bonne dynamique : les ventes entretiennent la bonne place dans le classement et de la visibilité, et cette visibilité génère les ventes. Si vous mettez en place une période de promo gratuite, vous cassez cette dynamique. Et vous risquez de ne plus pouvoir la retrouver après la promo…

Tout le reste expliqué dans cet article reste vrai, notamment le fait d’obtenir des commentaires grâce à cette période de gratuité.

Mais maintenant que les ventes gratuites ne sont plus intégrées dans le classement des payants, je n’utilise plus KDP Select, car cet outil a perdu son plus grand intérêt.

 

Partagez cet article avec vos amis :Share on FacebookTweet about this on Twitter

VOTRE LIVRE MÉRITE QU'ON EN PARLE

Le marketing est un raccourci pour que
ça marche vraiment pour vous.

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez mon guide 100% gratuit :

Les secrets jalousement cachés
des grands éditeurs pour vendre

(7 plans d'enfer qui feront de vous
un auteur auto-édité heureux)

Commentaires

  1. a écrit

    Merci pour cet article extrêmement complet sur le mode de publication via le KDP Sélect.. et les promotions proposées par Amazon pour aider à faire monter son ebook ds son algorithme..
    Avez vous une expérience de publication en langue étrangère ? je serais intéressée de savoir si lorsque vous publiez en.com, le process est le même..
    Merci pour votre réponse.
    Lou-Ann

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour Lou-An et bienvenue sur mon blog 😉
      J’ai en effet une expérience de publication en langue étrangère, mais qui n’est pas encore à ce jour sur le Kindle, il faut que je m’en occupe. Donc je ne suis pas en mesure de vous dire si le processus reste le même sur amazon.com.
      Toujours est-il que je ne suis pas certain de renouveler cette expérience.
      En effet, j’ai fait appel à des traducteurs (via Elance.com) pour traduire un de mes livres en anglais, n’étant pas un pro de la langue de Shakespeare.
      Le problème, c’est que publier un livre en anglais, c’est bien beau. En assurer la promotion pour le vendre ensuite, c’est autre chose… Ainsi, du fait de mes lacunes, je n’ai pas les moyens de communiquer comme je le devrais autour de ce livre dans les forums, blogs… en anglais.
      A bientôt 🙂

  2. Fabien a écrit

    Comment dire… je bois vos paroles mon cher Fred. Car si écrire est un jeu d’enfant pour moi, n’étant pas un as dans le domaine informatique et dans les techniques de marketing, vendre mon « bébé » est pour moi une tâche laborieuse. Merci pour ce tuyau. 🙂

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Hello Fabien et bienvenue à toi !
      En effet, lorsque l’on est auteur auto-édité, il faut savoir toucher à tout. L’écriture, bien qu’indispensable, ne suffit pas. Il faut savoir manipuler l’outil informatique, s’occuper du marketing, de gestion…
      La solution facile serait de faire appel à un éditeur, mais je ne suis pas certain que vous y gagnerez vraiment…
      Toujours est-il que ce n’est pas une fatalité, loin de là. Que ce soit sur mon blog ou bien d’autres, vous trouverez une multitude d’informations vous permettant de réussir vos projets.
      Et si l’info est vraiment votre bête noire, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un prestataire informatique. Bien entendu, il va dès lors vous falloir investir.
      Bon courage, tenez-nous au courant de vos parutions, et restez informé des nouveaux articles à paraître !
      Fred 😉

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour Cyrille,
      Bienvenue sur mon blog !
      Désolé pour le temps que j’ai mis à modérer ton premier message, ton message a été considéré comme un Spam par mon filtre… Bref.
      Pour ton info, il est également possible de mettre un prix définitif à 0,00 euro pour ton livre. Ce qui peut être très pratique pour faire du marketing viral, et par exemple promouvoir ton blog avec un ebook gratuit.
      Pour ce faire, en plus de publier ton ebook sur Amazon a un prix quelconque (0,86 euro étant le prix minimum), tu dois publier et vendre ton ebook autre part (par exemple sur ton blog, sur l’iBookStore…) cette fois à 0,00 euro.
      Dans ce cas, Amazon s’aligne avec l’offre concurrente la plus petite, et affiche donc 0,00 au lieu du prix que tu avais initialement saisi. Et si Amazon ne le remarque pas de lui-même grâce à ses robots, tu peux l’aider en cliquant sur « nous signaler un prix inférieur ? » de la fiche Amazon de ton produit, dans la rubrique « Détails sur le produit ».
      A très bientôt 😉

  3. a écrit

    Merci mon cher Fred pour tes articles toujours édifiants

    J’ai pu voir comment tu procédais et tes résultats éloquents en commentaires.
    Pour ma part j’avais bien trouvé cela tout seul lors du lancement de mon dernier ebook en Janvier mais je n’avais pas insisté assez pour que les gens commentent. Résultat 55 téléchargements en 48h mais aucun commentaire.
    Du coup lors de ma prochaine tentative je ferais donc un copier coller de ton mail de prospection 😉

    Bon ceci dit , même avec de bons commentaires , je pense que le résultat vient surtout d’une bonne réflexion sur le choix des mots clés dans le titre . Par exemple mon dernier bouquin « dernières nouvelles du monde réel *  » ne décolle pas. Car bien que le titre soit super génial 😉 il n’évoque en rien son contenu (philosophique et fantastique). De plus difficile à classer.

    Mais à part çà tu as tout à fait raison, Le mettre en téléchargement gratuit, le fait monter au classement et donc vendre plus la semaine suivante. Après une campagne mon bouquin « Au delà » ** est passé de 0 à 9 exemplaires dans la semaine. Je n’en suis pas revenu (de l’Au delà 😉

    Au plaisir de te lire
    Bien amicalement
    Jacky

    Pour les curieux :
    * Dernières nouvelles du monde réel : https://www.amazon.fr/dp/B00ASBZ3I0
    ** Au delà : https://www.amazon.fr/dp/B006QH9048

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour Jacky,

      En effet, n’hésite pas à ratisser large lorsque tu fais des promos gratuites. Parles-en aux bons endroits sur les réseaux sociaux, dans les forums… et à tous les contacts que tu possèdes de manière générale.

      Pour le reste, notamment concernant le choix du titre, tu as parfaitement résumé la « chose ».

      A bientôt, et bonne chance pour tes prochaines publications 😉

  4. a écrit

    Excellent travail pour expliquer le principe de KDP Select Fred ! Je crois même que je n’ai jamais lu une explication aussi claire en français… Donc chapeau et merci infiniment pour nous tous. 😉

  5. a écrit

    Bonjour, très bon billet, très clair sur le sujet.
    J’ai 2 petites questions sur le sujet :
    – est-il possible de présenter sur Amazon un extrait gratuit (suivant votre procédure décrite dans votre billet) de son livre afin de faire la promotion de l’ouvrage complet et payant ? Je ne trouve pas de réponses auprès du site.
    – acheter soi-même son livre sur Amazon, est-ce autorisé, ou est-ce une astuce « borderline »?
    Merci d’avance, Alex

    • Fred a écrit

      Bonjour Alex,

      – Lorsque tu publies ton ebook sur le Kindle (que tu souscrives au programme KDP Select ou pas), Amazon propose automatiquement le téléchargement gratuit d’un extrait de ton livre (voir le bouton « Recevoir l’extrait » à droite de l’écran sur la page de présentation de l’ebook), pour ceux qui veulent se faire une idée du contenu avant de passer à l’achat.
      Je ne sais pas trop quelle est la quantité de l’extrait téléchargeable, disons les 10 premiers % du volume du livre. C’est pour cette raison qu’il est vivement conseillé de ne pas bourrer les premières pages de ton livre de pages liminaires, mais de rapidement afficher l’introduction (avant la table des matières), voire également des liens vers ton éventuel blog ou site web… De telle manière, en lui donnant un avant-goût de qualité, tu donnes envie à ton lecteur d’en savoir plus. Et si malheureusement, il n’achète pas ton livre, peut-être aura-t-il cliqué sur un lien et fait-il maintenant partie de ta liste de prospects ?

      – Tu as tout à fait le droit d’acheter ton propre livre. Après, est-ce limité en quantité ? Je n’en sais rien. Mais peut-être que si Amazon s’aperçoit que tu as acheté 20 fois ton livre, il se pose en effet quelques questions…

      A bientôt, Fred;-)

  6. jouval a écrit

    bonjour
    peux-tu m’expliquer, stp, s’il vaut mieux prendre droit international ou pays par pays. avec les avantages et les inconvénients- merci

    • Fred a écrit

      Bonjour Jouval,

      Si vous détenez tous les droits de votre livre, sélectionnez « Droits internationaux – tous les territoires ».
      Je ne vois aucun avantage à ne pas vendre votre livre dans le monde entier si vous en avez la possibilité.

      A bientôt,
      Fred

  7. collagia a écrit

    Est-ce que tu saurais comment faire pour avoir une idée du nombre de vente (pas le classement) au jour le jour d’un ebook sur amazon ?
    Merci d’avance

    • a écrit

      Bonjour Collagia,

      Pour connaître le nombre de vos ventes d’ebooks au jour le jour, connectez-vous à votre compte KDP.
      Ensuite, cliquez sur l’onglet « Rapports » (« Reports » en anglais), puis « Tableau de bord des ventes ».
      😉

      Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *