Si le Nutella est là, c’est qu’il se passe un truc…

Cliffhanger
Notre héros est pris au piège. Il est en danger. Va-t-il s’en sortir ? Vous le saurez en regardant le film…

Êtes-vous prêt(e) à voir vos ventes décoller ?

À faire le « réglage » qu’il faut pour y parvenir ?

À récolter les fruits de votre action ?

Prêt(e) ?

Ok.

Attachez votre ceinture et hop… direction les coulisses du succès. (J’insiste mais faites VRAIMENT ce que vous allez lire.)

 

Souvenez-vous. Dans mon article sur Hugh Howey, je vous ai promis quelque chose : vous révéler une part du secret qui explique son triomphe !

Je vous la dévoile dans 10 secondes.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Quel choc ! Imaginez votre livre…

– Quand le « paradis » s’ouvre aussi aux auteurs auto-édités –
– Quand le « paradis » s’ouvre aussi aux auteurs auto-édités –

… devenant en quelques mois un best-seller traduit en 35 langues !

Oh, je sais, vous me suppliez d’arrêter de fumer mon stylo, c’est bien ça ?

Et moi, cher lecteur, je vous supplie de croire que le « paradis des auteurs » n’est pas réservé à certains.

Oui, à certains.

Lesquels ?

Eh bien, par exemple, aux supposés « 20 fois plus doués que nous » !

J’ai bien dit aux supposés !

Ou à ceux censés être nés avec des muses plein leur berceau… et un stylo en or dans les mains.

Ou encore à ces veinards qui ont paraît-il un carnet d’adresses long comme le tunnel de la Manche pour les aider à réussir.

Bref, vous pensez que le « paradis des auteurs » est pour ceux qui « écrivent comme des dieux » ? Ou qui gravitent dans les Hautes Sphères de l’Édition et encaissent des chèques de royalties à faire « recroire » au Père Noël ?

Eh bien, après ce petit « chapelet de lamentations », lisez ce qui va suivre… le cœur léger. Et enfermez à double tour vos infondés complexes d’auteur dans la « boite à bêtises ».

Eh oui, car si vous l’ignoriez encore, je vous le dis bien haut et EN MAJUSCULES :

 

LE SUCCÈS,
ÇA N’ARRIVE PAS QU’À CERTAINS !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

3 (+1) alternatives à Amazon pour publier et vendre votre ebook

Alternatives Amazon
– Des alternatives de choix pour augmenter vos gains et limiter vos risques –

Vous le savez certainement : Amazon est la plateforme de vente d’ebooks la plus utilisée au monde.

Et loin devant la concurrence.

En 2013, Amazon et sa boutique Kindle était le premier lieu d’achat d’ebooks pour 67 % des Américains et 72,4 % des Anglais. En France, l’on peut imaginer des chiffres similaires.

C’est dire à quel point Amazon est incontournable si vous souhaitez publier votre livre en version numérique.

Mais attention, les choses évoluent vite. Et les leaders d’aujourd’hui ne seront pas ceux de demain.

 

« Ne mettez pas tous les œufs dans le même panier ! »

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Le Fabuleux Destin de Bob Winner (suite et fin du « drôle de secret du bob orange »)

bob orange le gagnant
– Du bob orange à Bob Winner –

Si, si, il faut que je vous le dise !

« Le drôle de secret du bob orange » (vous savez, l’article paru ici le 1er juillet) n’est pas un succès.

Non, c’est plus que ça : c’est comme qui dirait un « Bob d’or ! ».

Allez, appelons-le « Bob Winner » (ou « Bob (le) Gagnant » si vous préférez).

Oui, je sais. Vous vous dites : « Pas très modeste, Fred ! » Ou alors : « Il a pris un coup d’chaud malgré son bob et il déraille ! »

Oh vous savez, la chaleur, ma modestie ou mon immodestie n’ont rien à voir là-dedans ! Non, je veux simplement remercier tous ceux (nombreux !) qui ont posté un commentaire après cet article. Et aussi ceux (presque aussi nombreux !) qui m’ont envoyé un message personnel.

Alors, merci, merci à TOUS du fond du bob !

Ce que vous m’avez écrit m’a touché, j’en ai le bob déboussolé.

C’est pas des blagues : vous m’avez scotché, amusé, z’ému. Et j’adore que vous ayez adoré cet article ! Bref, je suis heureux (et pas qu’un peu !) de vous savoir à mes côtés, prêts pour de nouvelles aventures, de nouveaux chapitres de vie, de belles surprises à découvrir.

Et prêts bien sûr pour de solides décisions « d’Indés ».

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Connaissez-vous le moyen le plus facile pour ajuster les marges de votre livre ?

Marges pages livre
– Les marges, savant calcul
ou simple bon sens ? –

Premier casse-tête lorsque vous vous attaquez à la mise en page de votre livre : quelles marges choisir ?

1 cm, 2 cm ?

Autant à gauche qu’à droite, en haut comme en bas ?

Et comment gérer les hauts et pieds de pages ?

Les marges d’un livre imprimé ne doivent pas être définies sur un coup de tête : en effet, elles répondent à des principes précis.

Pour les connaître, suivez le guide…

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Le drôle de secret du bob orange

Les Bronzés
Bip, bip !!!

Youpiii, c’est l’été !

Transat, farniente… sieste sur la plage.

Les neurones « en éventail », vous vous la coulez douce.

Vous profitez du grand air, du soleil, de l’eau turquoise, des glaces qui fondent, des beaux corps bronzés ! Bref, vous croquez la vie à pleines dents et

« Vous vous en mettez jusque là, darla dirladada !!! »

Allez-y les amis, c’est gratis. Tournée générale ! Et à la santé de ceux qui bossent.

Faut pas vous priver. Y’en a pour tout le monde. Pas question d’en perdre une miette.

Saoulez-vous de vent marin jusqu’à plus soif ! Gavez-vous de tout ce ciel bleu offert sur un plateau !

Prenez, mangez, buvez !

Remplissez-vous des bonnes choses de la vie, c’est elle qui régale !

 

Mais qu’est ce qu’il nous fait
notre « écrivain des plages » ?

[Cliquez ici pour lire la suite…]

L’agent littéraire, nouveau partenaire de l’auteur auto-édité ?

Auteur et Agent littéraire
– Auteurs et agents littéraires
travaillent de pair aux États-Unis.
Qu’en est-il en France ? –

Pas plus tard qu’hier, j’ai reçu un mail d’une lectrice de ce blog me demandant : « Bonjour Fred et bravo pour votre blog. Pensez-vous que je devrais faire appel à un agent littéraire pour publier mon livre ? Un grand merci pour vos articles. C. »
Ce n’est pas la première fois que cette question m’est posée.

Est-ce parce qu’aux États-Unis, les agents littéraires occupent une place centrale dans l’« écosystème » de l’édition ?

Nous allons y répondre.

Mais avant d’aller plus loin reprenons les bases : c’est quoi, un agent littéraire ?

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Rencontre avec Aurélie Valognes, l’auteure comblée de « Mémé dans les orties »

Mémé dans les orties
– Découvrez ce qu’ils en pensent dans le trailer exclusif –

Rencontre avec Aurélie Valognes, l’auteure comblée de
« Mémé dans les orties »

 

Fred : Bonjour Aurélie, je suis ravi de t’accueillir sur ce blog.

Aurélie : Bonjour Fred, merci à toi de m’accueillir.

Fred : Aurélie, pour ceux qui ne te connaissent pas encore, tu es l’auteure du best-seller auto-édité Mémé dans les orties. Ce premier roman s’est déjà vendu à plus de 25.000 exemplaires (seule via l’auto-édition).

Il y a encore un an, personne ne te connaissait dans le milieu littéraire. Peux-tu nous dévoiler ton secret pour avoir réussi un coup de maître dès ton premier livre ?

Aurélie : Mon secret, s’il y en a un, serait l’inconscience. Je n’ai jamais réfléchi à ce qui pourrait arriver de négatif ou positif. Je me suis tout simplement lancée, sans me donner d’objectif, déplaçant mon ambition petit à petit : je voulais pouvoir être fière d’écrire, puis de finir le roman, ensuite j’ai voulu soumettre le texte à des lecteurs inconnus sur Amazon via l’auto-publication (pour pouvoir avoir du recul avant de l’envoyer aux maisons d’édition), et c’est à ce moment-là que l’aventure s’est emballée : le roman est passé d’un simple ebook à un ebook du Top 100, puis n° 1, et enfin j’ai été contactée par les éditeurs. Je n’ai rien planifié de ce qui m’arrive mais je suis évidemment comblée par cette incroyable histoire.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

L’incroyable interview de Mark, un « homme » qui vous veut du bien

On est tous pareils.

Ça démarre bien, non ?

Oui, on est tous pareils car vous comme moi, on trimballe dans nos valises des tonnes d’a priori. Des kilomètres d’idées reçues.

Et des vieux restes d’éducation auxquels on croit dur comme fer tout en ignorant s’ils tiennent la route ou pas.

Bon, avouons-le, ils ne tiennent pas plus la route que les photos jaunies de notre première communion : vous savez, ces photos moches où l’on se revoit coiffé(é) comme Jean Reno ou Valérie Lemercier dans « Les Visiteurs ».

Les Visiteurs
– Cela vous rappelle des souvenirs de votre tendre jeunesse ? –

Donc oui, nous traînons tous à nos basques des a priori, des idées toutes faites, des préjugés comme s’il en pleuvait ! Et voilà qu’en perroquets ridicules, nous répétons toujours les mêmes âneries et les mêmes phrases creuses.

Bien sûr, on s’applaudit d’avoir du « répondant ». De la répartie. Du « foin dans les bottes » comme disait ma grand-mère (vous je ne sais pas mais j’adore cette expression).

Pour notre pardonnable et pardonnée sottise, passons… et voyons la suite car elle vaut le détour.

 

Rencontre avec un « déclencheur de désir »

[Cliquez ici pour lire la suite…]