Savez-vous que vous êtes quelqu’un d’important ? [Evénement]

Pourquoi j'écrisAujourd’hui, je vous propose de prendre un peu de temps pour nous.

Oui, un peu de temps pour partager, offrir, construire. Du temps protégé, précieux. Du temps « cocooning » afin d’échapper un court instant à la morsure du monde.

Voilà une belle idée, non ?

Mais je vous vois venir : vous vous dites sans doute « Un peu de temps pour partager, d’accord. Mais partager quoi ? Offrir et construire quoi ? »

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Pourquoi Facebook et Twitter ne remplaceront jamais un blog ?

blog facebook twitter
– Blog, Facebook, Twitter : même valeur ? –

Avez-vous déjà utilisé Facebook ou Twitter pour promouvoir votre livre ?

Si oui, excellente initiative !

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui des outils incontournables pour votre stratégie marketing. Ils vous permettent de communiquer avec un large public, et d’augmenter les ventes de votre livre.

Si bien que certains d’entre vous m’ont posé la question : « Dans tes articles, tu nous parles beaucoup du blog. Mais pourquoi s’embêter à créer un blog, puisque les réseaux sociaux permettent déjà d’atteindre ses lecteurs ? »

Ma réponse est simple et claire : JAMAIS les réseaux sociaux ne remplaceront un blog. Et voici pourquoi.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Est-il bien raisonnable de mettre tous vos œufs dans le même panier ?

oeufs panier
– Mettre tous les œufs dans le même panier, un pari risqué –

Connaissez-vous la plateforme de publication d’ebooks KDP (Kindle Direct Publishing) ?

Il est fort probable que oui.

KDP est tout simplement la plateforme de vente de livres numériques la plus utilisée au monde. Et c’est donc là que se trouve le plus grand nombre de lecteurs d’ebooks. Vos clients !

Amazon se présente comme un symbole de la révolution de l’auto-édition. Et depuis quelques années, cette société met les bouchées doubles pour être et rester leader de ce marché florissant.

Bien qu’il n’existe pas de chiffres officiels pour le marché francophone, en ce qui concerne les ventes et la visibilité, aucune autre plateforme ne rivalise avec Amazon. Certains auteurs disent même vendre 10 fois plus sur Amazon que sur l’ensemble des autres solutions alternatives. Bien sûr, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Mais cela démontre bien la puissance d’Amazon.

Et si jusqu’à aujourd’hui, vous ne connaissiez pas KDP, mais que vous envisagez de publier un ebook, je vous recommande chaudement d’utiliser cette plateforme : c’est facile, rapide, efficace et votre rémunération est convenable.

 

Et si les règles changeaient ?

 

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Pourquoi vous NE DEVEZ PAS faire vous-même la couverture de votre livre

Petit exercice pour débuter cet article : examinons ensemble 3 couvertures de livres auto-édités à succès sur Amazon.
 

La femme sans peur
de Jean-Philippe Touzeau
Les gens heureux lisent et boivent du café (1)
de Agnès Martin-Lugand
Un palace en enfer (1)
de Alice Quinn
La femme sans peur 1 Les gens heureux lisent et boivent du café Un palace en enfer

(1) Ces auteurs ont rencontré un tel succès qu’ils ont ensuite été approchés par le grand éditeur Michel Lafon… lequel a conservé les couvertures originales, mis à part le logo ajouté.

Que constatez-vous ?

Allez, je vous donne la solution : ces couvertures sont professionnelles.

Et c’est ce qui fait toute la différence par rapport à des livres auto-édités qui ne se vendent pas.

La couverture est la vitrine d’un livre, créée pour conquérir le public. Si en un quart de seconde, elle n’accroche pas l’attention de vos prospects, vous les avez perdus à jamais.

Malheureusement, c’est le grand problème que je continue de déplorer avec les auteurs auto-édités : la majorité d’entre eux n’ont toujours pas compris le rôle capital de la couverture dans le succès d’un livre. Et ils tombent dans le piège de l’amateurisme en la concevant eux-mêmes « avec les moyens du bord ».

Essayons maintenant de comprendre pourquoi des couvertures « faites maison » sont souvent des flops.

Précisément, il y a 3 principales raisons :

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Ma méthode béton en 3 étapes pour éliminer ces satanées erreurs avant impression définitive 

Bon à tirer approuvé
– Votre BAT est approuvé ? C’est parti pour l’impression ! –

Une des étapes incontournables pour publier son livre en version imprimée, c’est de valider le bon à tirer, ou BAT.

Cette étape est d’une importance absolue. Et si elle est négligée, elle peut ruiner tous vos espoirs de succès.

Ainsi, vous avez tout intérêt à faire les choses dans les règles de l’art.

Mais avant de vous expliquer comment mettre toutes les chances de réussite de votre côté, commençons déjà par nous poser la question :

 

C’est quoi, le BAT ?

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Pourquoi est-il encore plus magique que le Père-Noël ?

– Le Mentor –
– « Acceptez de ne pas tout savoir, sachez vous entourer et vous ne jouerez plus dans la même cour. » –

Un proverbe bien connu dit ceci : « Il vaut mieux être seul que mal accompagné ».

C’est vrai. Sur ce point, aucune discussion possible n’est-ce pas ?

Toutefois, revisiter cette phrase est essentiel pour notre conversation d’aujourd’hui.

Et je m’y risque bien volontiers en vous clamant aux oreilles (pardon pour vos tympans) :

« Pour écrire et s’auto-éditer, il vaut mieux être accompagné que mal conseillé par sa solitude. »

Ami lecteur, ami auteur, faites-moi plaisir : avant de vous immerger chaque matin dans le vacarme de la vie, répétez-vous cette phrase. Et surtout, répétez-vous-là avant de vous plonger dans l’écriture de votre livre : ce livre auto édité que vous imaginez en bonne place sur Amazon…ou ailleurs. Ce livre qui vous tient tant à cœur mais qui parfois vous résiste, vous « envoie dans les cordes » pour tester votre volonté, votre savoir-faire, votre talent.

Ce livre enfin qui vous nargue, vous provoque, vous injecte une sale dose de doute au moment où vous vous y attendez le moins.

Alors, en ce début d’année où se dessine l’ébauche d’une belle surprise pour vous (mais chut…je vous la dévoilerai quand elle sera « consistante ») avez-vous deviné de quoi – ou plutôt de qui– nous allons parler ensemble ?

Allez, trêve de suspens : je vous présente avec enthousiasme l’acteur incontournable (avec vous bien sûr !) de votre réussite : LE MENTOR.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Ecrivain/Blogueur, 2 disciplines complémentaires pour être connu et reconnu

« Aujourd’hui, pour être écrivain auto-édité, il faut aussi être blogueur. »

 

Blog
– L’art d’écrire un blog –

Vous avez sûrement entendu cette maxime maintes fois.

Pourquoi ?

Parce que pour réussir grâce à l’auto-édition, vous devez vous faire remarquer auprès de votre public. Et un blog est l’outil idéal pour cela.

Tenir un blog est utile pour « sa com’ », comme on dit. Dans un article précédent, je vous ai déjà fait part de l’intérêt de tenir un blog pour un écrivain qui veut se faire connaître (et vendre son livre !).

Et pour ceux qui se cherchent encore des excuses, sachez qu’il n’est pas besoin d’avoir fait des études de programmation ou de posséder un bac+5 pour créer son blog. Aujourd’hui il existe des solutions clé en main, comme celles proposées par le site 1&1, et qui permettent à tous de devenir blogueurs, quelques soient vos connaissances.

Revenons maintenant à la subtile relation entre le blog et le livre.

Car ce que l’on précise beaucoup moins, c’est que bloguer et écrire un livre sont deux façons de travailler très différentes.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Complètement fou : cet auteur a écrit 50.000 mots (un livre !) en… 24 heures chrono ! [Interview]

Marth NaNoWriMoAujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir Marth.

Marth a réalisé un défi absolument incroyable ! Un défi au-delà de l’imaginable pour le commun des mortels (enfin des écrivains, quoi).

À vrai dire, je ne savais même pas que c’était possible. Jusqu’à ce qu’il le fasse.

Si j’ai décidé de l’interviewer aujourd’hui, c’est pour aider tous les auteurs qui sont parfois en panne d’imagination, qui subissent le syndrome de la page blanche.

Car pour écrire 50.000 mots en 24 heures, mieux vaut être inspiré

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Comment devez-vous indiquer les citations dans votre livre ?

Citation
– L’art d’utiliser des citations –

Déjà, c’est quoi, une citation ?

On peut classer les citations en deux catégories :

– les extraits tirés d’un ouvrage, et
– les paroles prononcées par des personnes.

Le principal intérêt d’utiliser des citations dans votre livre est d’illustrer et de valoriser votre texte.

Mais on n’utilise pas les citations n’importe comment. Et pour ne pas vous voir accuser de plagiat, voici les 2 obligations que vous devez absolument tenir :

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Et vous, quelle sera votre prochaine excuse pour NE PAS réussir ?

L'excuse
– L’excuse : arme de ceux qui abandonnent leurs rêves. –

 

« Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses. »

Franklin Delano Roosevelt,
trente-deuxième président des États-Unis

 

Depuis la création de ce blog, vous êtes nombreux à me laisser vos commentaires et à m’envoyer une avalanche d’emails.

Et je vous en remercie.

Mais dans certains messages que je reçois, des propos m’interpellent. En voici quelques exemples :

  • « On me dit que je suis incapable d’écrire un livre. »
  • « Je n’ai pas fait d’études, je n’ai aucun talent pour écrire. »
  • « Avec les enfants, le travail et tout, je n’ai plus le temps décrire. »
  • « Oh, moi vous savez, à mon âge, je ne suis plus capable de publier un livre. »
  • « Je n’ai jamais de chance dans la vie, mon livre ne marchera pas. »

Qu’ont de commun toutes ces phrases ?

Ce sont des excuses ! Oui, de malheureuses excuses !

[Cliquez ici pour lire la suite…]