5 astuces pour devenir un pro de la recherche Google

Recherche Google écrire et s'enrichirQue ferais-je sans Google ? Et même que serais-je sans Google ?

Oui, je dois beaucoup à mon ami Google. Vraiment beaucoup. Tous les jours, je l’utilise pour faire des recherches xy. Beaucoup de recherches. Et c’est tout naturellement que Google est devenu mon outil de prédilection afin de trouver les informations qui me sont nécessaires quant à la rédaction de mes différents écrits.

En plus, faire une recherche sur Google, c’est très simple : on saisit des mots clés, et Google nous affiche les résultats qu’ils jugent les plus pertinents. À nous, ensuite, de les examiner pour voir s’ils répondent à nos besoins.

Un exemple ? Je cherche un ebook dont le sujet porte sur le moral des Français (un sujet d’actualité…) : ben je tape ebook moral français (on s’en fout des majuscules, elles ne sont pas prises en compte) dans la barre de recherche Google. J’obtiens des centaines de milliers de résultats, et je commence à les regarder un par un, page par page. Mais bon, ça fait beaucoup à regarder quand même…

Tout cela peut paraître très simple en apparence, et tout le monde procède plus ou moins ainsi. Et pourtant… Si l’on reprend notre exemple du moral des Français, et qu’on y regarde de plus près, quels sont les résultats de recherche Google ? Le harcèlement. Ce n’est absolument pas ce que je recherche !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

4 règles efficaces pour éviter le plagiat

plagiat ecrire et s'enrichirPour entamer ce nouvel article, venons-en directement au fait : c’est quoi le plagiat ?

Plagier est une action qui consiste à reprendre à son compte les écrits d’un autre auteur sans le citer, et de présenter ces écrits comme siens. Le plagiat signifie en outre l’utilisation des idées, des images, des graphiques, des phrases et même des mots d’une tierce personne, sans la citer dans son propre ouvrage. Il inclut ainsi les « copier/coller » des informations publiées sur Internet.

En résumé, plagier c’est voler, piller les écrits d’autrui. Bref, c’est illégal car il y a une atteinte aux droits d’auteur. Cette faute grave est passible de sanctions, à laquelle peuvent donc s’exposer des auteurs qui ne respectent pas les règles (même si vous n’avez pas initialement l’intention de nuire). Ainsi, le plagiat ne doit pas être pris à la légère pour éviter tout incident si vous êtes découvert. Même s’il peut être très tentant de se satisfaire d’un simple « copier/coller » pour économiser du temps et de l’énergie…

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Besoin de créer une couverture pro à petit prix ? Utilisez Fiverr !

fiverr écrire et s'enrichirLorsque je me suis lancé dans mon projet d’autoédition, je souhaitais tout faire moi-même, tout gérer. Ainsi, je créais les couvertures de mes livres moi-même.

Mais très vite, j’ai rencontré deux difficultés :

Primo, mes compétences en graphismes, dessins… et création de couvertures de manière plus générale, sont limitées. Pour dire vrai, je n’ai pas de connaissances en graphisme. C’est ainsi que malgré tout ma bonne volonté, je passais des heures et des heures de travail à produire des couvertures… souvent assez moches ! En tout cas, pas assez pro et donc pas assez vendeuses.

Secundo, je ne maîtrise pas les logiciels de graphismes. Grâce à des tutos, je me suis un peu formé à Gimp, mais mes compétences dans l’utilisation de ce logiciel restent limitées. Et je n’ai pas le temps pour me former davantage. Pour cette raison, je ne souhaitais pas investir dans un logiciel plus performant, comme Photoshop.

Mais rappelez-vous : lorsque vous publiez un livre, l’habit de celui-ci est très important. Comme pour tout produit, même s’il est excellent, si sa présentation est mauvaise, il ne se vendra pas. Avant d’acheter, les consommateurs commencent par juger la qualité d’un produit, votre livre, à sa présentation. En l’espace d’un coup d’œil, si la couverture de votre livre n’accroche pas l’intérêt de vos prospects, c’est fichu, ils vont voir ailleurs. Donc si vous négligez la présentation de votre produit, vous ne le vendrez pas. Même si le contenu de votre livre est topissime.

Ainsi, si vous êtes dans la même situation dans laquelle j’étais encore il n’y a pas si longtemps que ça, j’ai trouvé la solution qu’il vous faut : Fiverr !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Tout comprendre pour vendre son livre imprimé chez la Fnac

 

Nota : j’avais déjà posté cet article sur le blog, mais je me suis fait botter les fesses par la direction de la Fnac, car apparemment je vous avais communiqué des infos que je n’aurais pas du… Donc voici l’article mis à jour.

 

fnac ecrire et s'enrichirParmi toutes les librairies, pourquoi choisir d’accorder un article à part entière pour la Fnac ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que la Fnac possède sa propre base de données de livres imprimés. Ainsi, vous aurez beau référencer votre livre dans la base Dilicom ou n’importe où d’autre, cela n’y changera rien, car pour la Fnac, il vous faut suivre une procédure bien particulière. Eh oui, rien n’est simple !

Jusqu’à présent, pour faire référencer votre livre chez la Fnac, que ce soit dans les magasins de l’enseigne ou le site internet Fnac.com pour la vente en ligne, il vous fallait aller directement en magasin à la rencontre d’un responsable du rayon librairie, lui présenter votre bijou autoédité, et enfin l’amadouer pour arriver à vos fins. En cas de refus, vous aviez toujours la possibilité de vous déplacer dans un autre magasin pour retenter votre chance. Bonjour les contraintes…

Mais les règles ont changé. Maintenant, le référencement chez la Fnac des distributeurs/diffuseurs que nous sommes se fait presque intégralement par email, sauf lors de la première prise de contact. Vous n’avez ainsi plus besoin de vous déplacer et de passer par la case magasin.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

8 raisons pour lesquelles l’utilisation d’un pseudonyme peut devenir un cauchemar

pseudonyme inconvénients ecrire et s'enrichirDans un précédent article, que vous pouvez retrouver en cliquant ici, je vantais les mérites de l’utilisation d’un pseudonyme pour publier vos écrits. Moi-même il m’arrive assez régulièrement d’opter pour cette solution, et ce pour diverses raisons.

Mais à la lecture de cet article, vous aurez compris que cela paraît un peu trop facile. Hélas oui, l’utilisation d’un pseudonyme a aussi ses inconvénients, et non des moindres surtout si vous le faite dans un souci d’anonymat.

Voyons cela de plus près…

 

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Copyright, dis-moi qui tu es ?

copyright ecrire et s'enrichirCopyright. Voici un mot qui m’a longtemps intrigué (et c’est toujours un peu le cas…). Alors si vous aussi avez encore du mal à cerner ce dont il s’agit, regardons ensemble ce qui se cache dans les entrailles de cette mention.

En France, lorsque nous écrivons un livre original et donc que nous en sommes l’auteur, la loi nous attribue l’exclusivité des droits relatifs à l’œuvre que nous avons produit, un livre en l’occurrence. Ces droits sont appelés les droits d’auteur, et sont cités dans le code de la propriété intellectuelle.

Ils ont pour but de protéger les auteurs que nous sommes contre toute infraction et usage abusif (selon le code civil) des œuvres que nous produisons, par exemple la copie et reproduction illicite, la traduction et le plagiat…. ainsi que de nous accorder l’exclusivité des droits d’exploitation de ces œuvres, que ce soit leur reproduction, leur distribution ou encore leur commercialisation.

Ces droits d’auteur ne sont pas uniquement valables pour les œuvres littéraires, mais touchent également à toutes sortes d’autres créations de l’esprit tels que l’art, la musique, la photographie et même les parfums, les slogans, les recettes de cuisine ou encore les polices de caractères qui sont tout aussi bien concernés par le droit d’auteur. La portée du droit d’auteur est ainsi énorme dans la vie quotidienne. Par contre, les idées, les méthodes, les théories ou les pensées ne relèvent pas des droits d’auteur.

C’est alors qu’intervient l’objet de notre article : le copyright !

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Connaissez-vous le programme KDP Select ?

kdp select écrire et s'enrichir

Cet article s’adresse à tous les auteurs qui écrivent des livres numériques et les publient sur Amazon, ainsi qu’à tous ceux qui ne le font pas encore mais qui vont bientôt devoir s’y mettre ! :happy:

Rappelons que pour publier ses ebooks sur Amazon, il est nécessaire de passer par la plateforme KDP, pour Kindle Direct Publishing, qui est en passant très simple d’utilisation.

Ce qui nous intéresse tout particulièrement aujourd’hui, c’est une option trop souvent inexploitée car méconnue de cette plateforme, à savoir le programme KDP Select.

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Le blurb, outil marketing puissant sur votre couverture

blurb livre
– Le blurb augmente vos ventes : ne vous en privez pas ! –

N’avez-vous jamais remarqué, sur la quatrième de couverture des livres, ces petites phrases accrocheuses écrites par d’autres personnes que l’auteur, et destinées à vanter les mérites du livre que vous tenez entre les mains ?

Ce sont des blurbs, un mot anglais qui signifie baratin (ou accroche, notice publicitaire…) ! Et ces blurbs sont vos meilleurs amis pour promouvoir et vendre votre livre…

[Cliquez ici pour lire la suite…]

Dilicom, FEL, Cyberscribe, Edilectre, Gesref, Electre… connaissez-vous cette grande famille de noms barbares ?

base de données livres
– Les bases de données de livres, indispensables pour référencer votre livre chez les libraires –

Ça y est, vous avez rédigé votre bébé ? Vous l’avez tatoué d’un numéro ISBN et tous ses papiers sont en règles ? Bravo à vous, vous pouvez maintenant le vendre !

Et parmi les différentes possibilités de ventes qui s’offrent à vous, très certainement vous réjouissez-vous d’avance que le fruit de plusieurs mois de labeurs trouve sa place en librairies (je ne parle pas d’Amazon, mais des vraies librairies, celles chez qui vous devez vous déplacer et qui ne proposent pas un discount de 5% 😉 ).

Pour se faire, vous avez deux solutions. La première est de démarcher ces librairies vous-même, et donc de prendre votre bâton de pèlerin pour faire du porte-à-porte, présenter votre best-seller en devenir et amadouer les libraires afin d’en déposer quelques exemplaires.

La deuxième solution va dans l’autre sens, et consiste à attendre que les librairies vous contactent. C’est de cette solution dont je vais vous parler dans cet article.

[Cliquez ici pour lire la suite…]