Si le Nutella est là, c’est qu’il se passe un truc…

Cliffhanger
Notre héros est pris au piège. Il est en danger. Va-t-il s’en sortir ? Vous le saurez en regardant le film…

Êtes-vous prêt(e) à voir vos ventes décoller ?

À faire le « réglage » qu’il faut pour y parvenir ?

À récolter les fruits de votre action ?

Prêt(e) ?

Ok.

Attachez votre ceinture et hop… direction les coulisses du succès. (J’insiste mais faites VRAIMENT ce que vous allez lire.)

 

Souvenez-vous. Dans mon article sur Hugh Howey, je vous ai promis quelque chose : vous révéler une part du secret qui explique son triomphe !

Je vous la dévoile dans 10 secondes.

Mais d’abord, bravo pour vos réponses !

À travers elles, j’ai vu votre motivation, votre passion pour l’écriture.

J’ai savouré vos hypothèses sur le secret de « Maître Hugh ».

J’ai dégusté vos idées. Et constaté que certain(e)s d’entre vous frôlaient la bonne réponse.

Enfin, j’ai senti votre intérêt pour le succès de cet auteur et devinez quoi ? Pour cette attente volontaire « installée » dans mon article du 16 août.

L’attente, l’attente… c’est la friandise du patient. L’élixir du curieux. Le Dom Pérignon* du « maso-passionné ».

Cette ATTENTE, c’est notre sujet du jour. Et UNE PART DU SECRET de Hugh Howey.

Cette attente, il la crée avec un « truc » redoutable d’efficacité : LE CLIFFHANGER.

 

Plongez vos lecteurs dans un état de « manque »

 

Les séries télé (nos parents les appelaient « feuilletons ») qui vous scotchaient devant l’écran ! Vous vous souvenez ?

Allez, on remonte le temps !

C’est un samedi. Il est 20h55. Vous buvez les images comme du petit lait.

La terre peut s’écrouler, vous êtes en mode « Foutez-moi la paix ! ».

Vous ne voyez que votre superhéros « sauver le monde ». Libérer sa bien-aimée des griffes du mal. S’engouffrer avec elle dans une Ferrari jaune comme un soleil… mais…

Oh mon Dieu ! …

Un bolide en flammes sorti du néant s’écrase sur leur voiture et…

… au comble du suspense, les mots « À suivre… » s’étalent sur l’écran. Comme une provocation. Une insulte.

La télé semble vous dire : « 7 jours à attendre ! Allez, circulez, y’a rien à voir ! »

En panne de mots, la mine défaite, vous n’avez qu’une obsession : savoir si vos héros s’appellent « purée mousseline » ou « les rois du monde ! »

Conclusion : vous venez de subir un CLIFFHANGER. C’est-à-dire la frustration d’une histoire inachevée.

Retenez cette phrase. Apprenez là par cœur. Elle va vous aider à fasciner vos lecteurs !

 

Comment Hugh Howey utilise-t-il les Cliffhangers ?

 

De 2 façons :

D’abord, en auto-publiant son livre tous les 7 jours, sous forme d’épisodes.

Silo comporte 5 épisodes parus entre le 4/9/2013 et le 01/10/2013 sur Amazon.

Cette astuce permet de FIDÉLISER les lecteurs. Et de les CAPTIVER.

Ils retiennent leur souffle. Vivent l’attente en se « rongeant les ongles ». S’amusent de cette « fébrilité » qui les gagne. Imaginent le destin du héros et du « méchant ». Etc.

Ils sont immergés dans l’histoire. Et pour beaucoup… dans le pot de Nutella entre 2 épisodes !

Si le Nutella est là… c’est qu’il se passe un truc !

 

Nutella
Au secours ! Encore 7 jours d’attente avant de lire la suite. Merci Nutella !

 

Cette publication par « morceaux » donne aussi du rythme au roman. C’est un élément clé pour « accrocher » les gens (On reparlera des techniques de rythme des romans un de ces jours…)

La deuxième façon qu’utilise Hugh Howey pour créer l’attente est puissante.

Que fait-il ?

Il « place » un Cliffhanger à la fin de ses chapitres !

Résultat ?

Le lecteur n’a qu’un DÉSIR : poursuivre sa lecture.

Et l’auteur n’a qu’une PRIORITÉ : fasciner son lecteur jusqu’à la fin de l’histoire.

Bien utilisé, l’effet Cliffhanger va « forcer » votre lecteur à lire votre livre.

Utilisez cette technique dans vos textes (ou vos articles de blog). Créez un suspense, une angoisse, une attente. Et vous verrez vos ventes grimper !

 

Sylvester Stallone va-t-il s’en sortir ?

 

Au sens premier, Cliffangher signifie : « Suspendre à une falaise ».

On est au cœur du sujet.

En suspendant Sylvester Stallone au-dessus du vide, le cinéaste « mène le jeu ». Il met un point d’interrogation. Crée un malaise, une peur.

Le héros est pris au piège. Il est en danger.

Sylvester va-t-il s’en sortir ? Vous le saurez en regardant le film… !

Et toc !

Vous voyez l’astuce ?

Tenez, regardez le cliffhanger du film… CLIFFHANGER avec l’ami Stallone :

Appréciez la mise en place de l’action.

Savourez la tension qui monte.

Goûtez le rythme du cliffhanger.

Imaginez les évènements à venir…

Et PENSEZ à ce que vous pourriez, vous aussi, « installer » dans votre livre pour…

Pour ?…

Pour ?…

Pour ?…

Pour faire sortir le Nutella des buffets, pardi ! (Je précise que je n’ai pas d’actions chez Nutella.)

 

Avant de vous saluer, je pense aux séries TV mythiques.

Je songe à Lost, Desperates Housewives, Prison Break, Dallas, Friends ou 24 hChrono.

Ces séries ont « cartonné ».

Et leurs Cliffhangers de « folie » y sont pour quelque chose.

Mais d’autres séries ou films ont triomphé avec cette technique.

Tenez, pour le plaisir, offrez-vous ce bouquet de surprises.

 

Et VOUS, pour votre livre ou votre blog : Cliffhanger or not Cliffhanger ?

 

* Dom Pérignon : Le Dom Pérignon est une cuvée millésimée issue de vin de Champagne. Elle est élaborée, lors d’années exceptionnelles, par la maison de Champagne Moët & Chandon.

 

Partagez cet article avec vos amis :Share on FacebookTweet about this on Twitter

VOTRE LIVRE MÉRITE QU'ON EN PARLE

Le marketing est un raccourci pour que
ça marche vraiment pour vous.

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez mon guide 100% gratuit :

Les secrets jalousement cachés
des grands éditeurs pour vendre

(7 plans d'enfer qui feront de vous
un auteur auto-édité heureux)

Commentaires

  1. Léonie Béranger a écrit

    Léonie Béranger

    Bonjour Fred,
    Y’a pas à dire, vos articles sont drôles, pertinents (et même parfois impertinents) et ils nous apprennent toujours quelque chose d’intéressant. Je me régale à vous lire. Merci pour ce nouvel article au titre tellement juste !
    Pour ma part, l’idée du Cliffhanger me tente beaucoup pour le livre que je suis en train d’écrire.
    Bonne journée
    Léonie

  2. Amélie Cardel a écrit

    Bonjour,

    Une fois de plus, vous avez visé juste. Le cliffhanger associé au livre publié en plusieurs épisodes est un concept à retenir. Et je vois que Monsieur Howey l’a bien utilisé. Merci pour ce nouvel article rempli de bonnes surprises et bravo pour cette démonstration du Nutella qui est à la fois drôle mais surtout très exacte.
    Bonne journée
    Amélie

  3. Catherine Boulet a écrit

    Bonjour Fred,

    Que de bonnes choses dans ce nouvel article et merci pour LA PART DU SECRET de Hugh Howey. Je n’étais pas très loin de la bonne réponse. Oui, je crois que le fait de publier son livre en plusieurs séquences sur 4 ou 5 semaines est une riche idée. Maintenant, tout dépend du type de livre que l’on écrit. Un roman policier ou une « comédie romantique » n’ont à mon avis pas la même démarche et publier une comédie romantique en 5 épisodes, je ne suis pas sûre de l’efficacité. Mais bon, en matière de marketing, je reconnais n’être pas très compétente.
    Bien à vous
    Catherine

    • a écrit

      Bonsoir Catherine,

      En effet, il faut voir au cas par cas dans quelle mesure la technique du Cliffhanger peut être exploitée.
      Maintenant, dans une comédie romantique, je ne vois pas ce qui empêcherait de l’utiliser.
      Testez ! 😉

      Bonne soirée,
      Fred

  4. Barnabé Gilwright a écrit

    Hello Fred,

    J’ai pris ma dose de bonne humeur, de finesse et de pertinence en découvrant ton nouvel article. Quel plaisir d’apprendre en « mode décontracté ». On est loin des intellos et de leurs articles incompréhensibles, mal écrits, et qui se veulent savants ! Tu as compris que pour accrocher les gens, il fallait leur dire des choses intelligentes d’une façon simple et avec légèreté. Bravo et merci.
    Barnabé

  5. Alain Capdevielle a écrit

    Bonjour Fred,
    Très malin ce Hugh Howey. Bien vu le coup des cliffhangers en fin de chapitre. J’ai acheté Silo mais pas encore eu le temps de le lire. Je vais regarder ça de plus près dès que j’ai un moment.

    Bravo pour ton article très instructif et pour ton humour contagieux. Fallait y penser à cette idée du Nutella.

    Bonne soirée
    Alain

    • a écrit

      Bonsoir Alain,

      Très futé en effet.
      Hugh Howey est un auteur qui a les pieds sur terre et cerne très bien le monde de l’édition.

      L’idée du Nutella m’est naturellement venue au petit déjeuner 😉

      Fred 🙂

  6. a écrit

    Ha haaaaa, le voici, ce fameux article que nous attendions avec impatience, car en effet, vous avez su nous tenir en haleine avec votre précédent article, un bien joli « cliffhanger ».
    Vous distillez le suspense comme on distille un grand cru, avec patience et persévérance. Et mieux encore, vous nous apprenez quelques trucs pour qu’on puisse y arriver également. Merci à vous.

  7. Adeline a écrit

    Bonsoir Fred,
    Simple, efficace et tellement évident qu’il suffisait juste d’y penser ! Tu n’as pas ménager tes effets et si je n’ai pas sorti le pot de Nutella, l’attente pleine d’impatience était là. Merci pour cette grande révélation, ton blog est génial. Bon… Moi en tout cas j’étais vraiment à des années lumières de cette brillante idée…

    • a écrit

      Bonsoir Adeline,

      Ah ah ! Oui, il « suffisait juste » d’y penser ! 😉
      Finalement, c’est très simple, de publier un best-seller 😛

      Bonne soirée, et à bientôt pour le prochain épisode,
      Fred

  8. Jennifer Leers a écrit

    ah ouais, tu nous a fait un Cliffhanger sur ton blog en nous faisant attendre une semaine ! merci pour cette astuce/révélation/secret.

  9. Marie-Jeanne Leprince a écrit

    Bonsoir Fred,

    Quelle démonstration ! Merci pour cette « part du secret » que j’ai bien l’intention d’utiliser lorsque mon thriller sera terminé. Je répète un peu ce que l’on vous a déjà dit mais j’apprécie beaucoup la manière subtile que vous avez de nous transmettre des informations sérieuses sans jamais vous prendre au sérieux. C’est la marque des gens intelligents. Et c’est pour cela que j’aime tant lire vos articles. En plus, après chacun de vos articles, je suis motivée à 300% !!!
    A bientôt pour le prochain chef d’oeuvre…

    Marie-Jeanne

    • a écrit

      Bonjour Marie-Jeanne,

      En effet, je vous encourage vivement à l’utiliser !
      Et j’ai hâte de connaître vos résultats. Vous nous tiendrez au courant ?

      Fred 🙂

  10. a écrit

    Bonsoir
    Bon, je ne vais pas me plaindre, je n’ai pas eu d’attente, puisque je lis les deux articles l’un derrière l’autre, à mon retour de vacances ! Bon, pour me faire pardonner, je précise que j’ai ma photo avec le bob orange !
    J’ai appris cette technique sur le tas. Pour mon premier roman, je suis passée par une édition un peu spéciale, je n’y connaissais rien, et sans mon père qui a commandé un grand nombre de livres, je pense que je n’aurais pas pu éditer. Suite à ça, des problèmes de santé m’ont clouée à la maison, et j’ai pu chercher et décider de m’auto-éditer. J’avais créé un blog pour promouvoir mon premier roman et du coup, j’ai persévéré et j’ai lancé mon deuxième roman en épisodes (juste un petit paragraphe chaque semaine). Je pense avoir réussi à accrocher ainsi les gens depuis un an (l' »éditeur » estimait que c’était faisable en deux mois !), je n’ai pas encore le succès de Hugh, mais je pense qu’une fois le soucis de site internet résolu, je devrais démarrer plus vite ! Dès septembre, je commence le 3e roman en épisodes !

    • a écrit

      Bonsoir Séverine,

      « Bon, je ne vais pas me plaindre, je n’ai pas eu d’attente, puisque je lis les deux articles l’un derrière l’autre, à mon retour de vacances ! »
      Tricheuse ! 😉

      « Bon, pour me faire pardonner, je précise que j’ai ma photo avec le bob orange ! »
      Naaaannn ??!! Véridique ? Je veux voir la photo !!!

      « j’ai lancé mon deuxième roman en épisodes (juste un petit paragraphe chaque semaine). Je pense avoir réussi à accrocher ainsi les gens depuis un an »
      Ah bien ! Oui, il faut parfois plus ou moins de temps. Aussi, tout dépend de la manière dont vous communiquez à chaque publication.

      « l’ »éditeur » estimait que c’était faisable en deux mois ! »
      C’est en effet faisable. Mais cela nécessite aussi de mettre en place d’autres techniques marketing, comme le bouche à oreille. La publication seule d’épisodes réguliers n’est pas suffisante. Il faut communiquer autour, faire parler de vous.

      « Dès septembre, je commence le 3e roman en épisodes ! »
      Attention, j’ai noté ! Et je demanderai régulièrement des comptes ! 😉

      A bientôt,
      Fred

      PS : N’oubliez pas la photo !

  11. Etienne Landerchin a écrit

    Bonsoir,

    Conseils excellents, article finement rédigé, humour élégant, que demander de plus ?
    Si, un article par jour.

    Bravo, c’est très pro.

    Bonne continuation
    Etienne

  12. Franck Loubel a écrit

    Bonjour,

    Cliffangher, Nutella et Stallone, je suis preneur. Super texte mené à un train d’enfer. Chapeau ! Et j’adore le titre. Au moins, ça change des titres « bateaux » que l’on voit partout et à toutes les sauces, du style « 17 conseils pour augmenter votre chiffre d’affaires » ou l’archi-utilisé « Comment vendre plus sur internet ». Enfin bref, tous ces titres usés jusqu’à la corde qui ne déclenchent même plus la moindre envie de lire.
    Bravo Fred. Vous avez un style, une patte, une griffe, une originalité. Et c’est vous qui avez raison.
    Bonne soirée
    Franck

  13. a écrit

    Lorsque je m’inscris pour me faire membre, on me promet une réponse rapide et un guide gratuit.
    J »ai essayé par deux fois = pas de réponse, pas de guide.
    Merci de m’éclairer.
    Bien à vous
    J. Luc

    • a écrit

      Bonjour Jacques,

      Avez-vous vérifié le dossier « Spam » de votre boîte mail ?
      Certaines messageries font un excès de zèle 😉

      Tenez-moi informé.
      Fred

  14. Xavière Demouchel a écrit

    Bonsoir Fred,

    Quels bons conseils vous nous donnez. En effet, ces fameux cliffhangers semblent être des déclencheurs de lectures et de ventes. Voilà une astuce à mettre en pratique et merci de nous l’avoir communiquée. Et merci pour « l’humour-nutella ». Très drôle et pas faux du tout !
    Bien amicalement
    Xavière

  15. Bernard Verley a écrit

    Bonsoir,

    L’attente, c’est le Dom Pérignon du « maso-passionné », « l’élixir du curieux ». C’est très bon. On dirait une réplique de Michel Audiard. Votre article est brillant, très bien construit, scénarisé comme un film. Je sais de quoi je parle, je suis scénariste.
    Oui, le cliffhanger est très important pour vendre un film ou un livre. Et vous avez eu raison de traiter ce sujet.
    Bravo pour votre blog. C’est du lourd.
    Bernard

  16. a écrit

    Coucou Fred,
    et bien voilà
    voilà que « Fred, Ecrire s’enrichir » devient ma newsletter préférée
    A quand la suivante? quelle insoutenable attente !!
    Toujours aussi parfait, Félicitations !
    bises du Portugal

    • a écrit

      Bonsoir Murielle 🙂

      Il va falloir que je le planifie, ce séjour au Portugal à l’Oasis des 3 Chênes !

      Bonne soirée,
      Fred

      PS : C’est un honneur de voir ma newsletter devenir ta préférée 🙂

  17. Stephane Couderc a écrit

    Bonjour Fred,

    Etant en vacances (rentré aujourd’hui) je n’avais pas lu le premier article sur Hugh Howey. Je viens de lire les 2 articles. Et je me suis régalé de découvrir à la fois un auteur et tes conseils toujours aussi utiles. Je vois que plus le temps passe et plus ton blog est passionnant. Que d’infos ! Et des solides.

    Mais si ma mémoire est bonne , ne nous as tu pas promis des surprises pour la rentrée ? J’attends les nouvelles tranquillement et sans tomber dans le pot de nutella sinon ça va être la catastrophe.

    Longue route.
    Stéphane

    • a écrit

      Bonjour Stéphane,

      Pas trop dur le retour de vacances ? 😉

      Oui, des surprises à l’automne. Les travaux sont en cours… 🙂

      Des news bientôt…
      Fred

  18. Boris Hardelet a écrit

    Bonjour,

    Comme l’écrit Murielle Lekien dans son commentaire, vous êtes désormais mon blog (et la newsletter) préféré. Vous avez créé UN STYLE, UNE AMBIANCE. Et c’est cela que j’aime ici. Vous vous démarquez tout en transmettant des infos passionnantes, professionnelles, ACCESSIBLES. Et vous écrivez simplement, sans faire de bla-bla, avec une dose d’humour que j’apprécie tout particulièrement. Merci, c’est vraiment top !
    Boris

  19. a écrit

    Hello Fred,

    Merci pour cet article pertinent, drôle, et tellement vrai ! Motivant, aussi !
    C’est vrai que le succès d’une bonne Histoire implique aussi sa construction. Créer des chapitres passionnants (arrêtés en pleine action) en fait partie. Rien que la construction d’un chapitre ferait l’objet d’un cours (son titrage aussi est important).
    P.S. Je n’aime pas le Nutella 😉 trop gras, trop industriel

  20. Sheila Roots a écrit

    Bonjour,

    J’ai un livre que j’ai terminé au mois de juin. C’est une histoire sombre, un peu dans le style des romans de Chandler. En lisant votre article, j’ai pris la décision de revoir toutes les fins de chapitre et d’y glisser un cliffhanger. Peut-être pas à tous les chapitres mais aux plus importants. Donc, un grand merci pour votre article lumineux et si bien écrit.
    Je vous souhaite grand succès.
    Bien à vous,
    Sheila

  21. Maryvonne Suchet a écrit

    Bonjour,

    Très instructif tous ces secrets.Merci pour ces informations et l’humour qui les accompagne. J’espère quand même pouvoir éviter le nutella à chaque fois que j’attends la suite d’une histoire.
    Vous avez l’art de nous distraire tout en nous cultivant et je vous remercie beaucoup. On se sent bien ici, il suffit de lire tous les témoignages.
    Bonne journée
    Bien à vous,
    Maryvonne

  22. Salomé Goudal a écrit

    Bonjour,

    J’aime tellement vos articles que j’ai une question qui me brûle les lèvres.
    Est ce que, un de ces jours, vous pourriez écrire un article en nous
    expliquant comment vous écrivez vos articles.

    Parce que j’imagine que vous devez avoir une technique bien à vous pour
    écrire comme ça. Ca paraît simple quand on vous lit mais c’est justement
    là où c’est sans doute difficile. Rien de plus dur que d’écrire simple disait
    je ne sais plus quel auteur.

    Merci d’avance
    Salomé

    • a écrit

      Bonsoir Salomé,

      Ah ah, très bonne suggestion !
      Je n’y avais pensé, mais l’idée est excellente.
      C’est noté ! 😉
      Car en effet, il y a beaucoup à dire. Et comme vous l’indiquez, c’est loin d’être aussi simple.

      « Rien de plus dur que d’écrire simple disait je ne sais plus quel auteur. »
      Ça par contre je ne sais pas qui c’est. Mais je suis du même avis 😉

      A bientôt,
      Fred

  23. squarciafico monique a écrit

    Fred, à la suite de ce que vous venez de nous dire, je pense que je devrais continuer à écrire mon polar qui est déjà bien avancé, plutôt que de poursuivre à faire connaître mes contes pour les enfants qui apparemment touchent plutôt les mamans qui ne savent pas encore que ce que j’ai écrit pourrait plaire à leurs enfants. Ce sont elles qui décident.
    Je pense que j’aurais plus de chance d’éditer pour les adultes.
    Ecrire… c’est un bien grand mot… si personne ne daigne lire vos histoires, c’est catastrophique et déprimant, surtout si elles sont magnifiques et sortent de l’ordinaire.
    Alors autant entrer dans le roman policier qui a un certain impact sur la diffusion.
    Merci Fred de nous booster lorsqu’on s’enlise…………….

    • a écrit

      Bonjour Monique,

      Eh oui, c’est le problème avec les livres pour enfants : ce sont les parents qui achètent !
      Ce sont donc aussi eux qu’il faut séduire. 😉

      Et oui, nous sommes bien d’accord : écrire pour ne pas être lu, à quoi bon ?
      Je suis sûr que vous trouverez Votre voie.

      A bientôt,
      Fred

  24. Agnès Botali a écrit

    Bonjour Fred,

    Votre article arrive à point nommé. Moi qui me demandais comment donner plus de puissance à mon livre, me voilà servie. Incroyable comme vous savez choisir vos sujets, comme si vous étiez dans nos têtes. Quand je vous ai lu, j’étais comme une petite fille devant son sapin de noël et ses cadeaux. Magnifique comme sensation. Du coup, je vais retravailler mes fins de chapitre et peut-être envisager de publier mon livre en épisodes. Merci, cher coach de rêve !
    Agnès

    • a écrit

      Bonsoir Agnès,

      « Quand je vous ai lu, j’étais comme une petite fille devant son sapin de noël et ses cadeaux. »
      Ah ah, pas mal l’image 😉
      Noël en plein été à la plage, ça doit donner la chair de poule, non ? 😉

      « Du coup, je vais retravailler mes fins de chapitre et peut-être envisager de publier mon livre en épisodes. »
      Publier votre livre en plusieurs épisodes serait le must.
      A défaut, placer à des cliffhangers à la fin de chaque chapitres.
      Vous verrez, votre livre deviendra une vraie gourmandise à lire.
      Une fois commencé, on ne se pourra plus s’arrêter.

      A bientôt,
      Fred

  25. Bastien Salto a écrit

    Bonjour,

    Lu votre article avec gourmandise. Quelle efficacité !
    Tout simplement bravo…

    Bonne soirée
    Bastien

    • a écrit

      Bonsoir Bastien,

      Ah ben justement, je parlais de gourmandise à Agnès juste au-dessus.
      A ce rythme, je ne vais plus longtemps pouvoir retenir ma main de plonger dans ce paquet de Dragibus qui me fait de l’œil !

      Bonne soirée,
      Fred

  26. Virginie a écrit

    Bonsoir Fred,
    Juste un petit message pour vous remercier de tous vos bons conseils . Je prends bonne note et espère améliorer mes tentatives d’écriture grâce à vos articles. Etant déjà abonnée au Nutella , je n’ai plus qu’à « Cliffhanger » mes futurs lecteurs …Miam miam

  27. Rocco Claire a écrit

    Salut Fred,
    Quelle bonne surprise ! Je ne m’attendais pas à ça 🙂
    J’ai commencé à le faire dans mon dernier roman mais pas délibérément.
    C’est vraiment intéressant.
    Je pense pour ma part, que j’aurais des difficultés à mettre cette technique en œuvre sur mon blog ou autre car j’aime bien l’idée que le livre puisse être lu dans son intégralité, rapidement, ou d’une traite. Mais pourquoi pas, il faudrait que j’essaie, dans l’avenir, pour un prochain roman, pour tester.
    A ce jour j’en suis aux derniers chapitres, et le dénouement est proche. Je suis, d’un point de vue émotionnel et temporel, encore plus mobilisée qu’aux premiers chapitres. Cela devient difficile mais tous les soirs je suis au rendez-vous devant mon ordinateur.
    Je vais essayer en relecture d’accentuer ces fameux cliffanghers. Advienne que pourra !

    Merci encore Fred pour tes conseils si précieux.
    A bientôt,
    Claire

    • a écrit

      Bonsoir Claire,

      « j’aime bien l’idée que le livre puisse être lu dans son intégralité, rapidement, ou d’une traite. »
      Mais justement, avec des cliffhangers à la fin de chaque chapitre, le lecteur ne peut s’empêcher de lire le livre d’une seule traite. Il veut irrésistiblement connaitre la suite.

      « A ce jour j’en suis aux derniers chapitres, et le dénouement est proche. »
      En effet !
      Quel sera le thème cette fois ? Que nous concoctes-tu ?

      A très bientôt, passe une bonne soirée,
      Fred

  28. Marie-line a écrit

    Bonjour Fred,
    Merci pour vos articles enrobés de Nutella… euh… pardon, d’ humour ! L’ idée des cliffhanger adaptée aux livres est intéressante, il fallait y penser ! Et vous avez bien su l’ adapter à vos deux derniers articles ! Durant notre jeunesse nos feuilletons préférés employaient en effet cette méthode qui portait ses fruits.
    Encore merci pour vos conseils ! Mais pour moi c’ est sans Nutella que je trouve trop sucré.
    Marie-line

    • a écrit

      Bonsoir Marie-Line,

      « Merci pour vos articles enrobés de Nutella »
      Vous me donnez faim !

      « L’ idée des cliffhanger adaptée aux livres est intéressante »
      Intéressante. Et surtout très efficace !

      Bonne soirée,
      Fred

  29. a écrit

    Coucou Fred

    Je suis déçue, je pensais que tu allais mettre comme titre
    « Si le Gewurtztraminer est là, c’est qu’il se passe un truc… »
    mais bon tous les lecteurs seraient dans un de ces états 😉

    Comme d’habitude un super article, je te tire mon chapeau,
    je devrais dire mon Bob ! 🙂
    J’ai mis dans mon pense bête ta phrase sur le Cliffhanger :), cela
    me servira bien pour mes futurs projets.

    A tout bientôt (comme ils disent ici en Alsace)
    Marie-Do

    • a écrit

      Sàlü Marie-Do,

      Tu as des goûts de luxe !
      Quoi qu’un bon Gewurtz, j’en siroterais bien un ce soir…
      Promis, j’apporterai une bouteille si l’occasion de se voir se présente 😉
      On boira à la santé de nos lecteurs 🙂

      Hopla,
      Fred 😉

  30. Chloé a écrit

    Bonjour Fred
    Comment n’y ai-je pas pensé ? Evidemment que je suis pour car c’est exactement ce que je fais sur un site où j’édite mon « futur » livre par épisode. Au début, c’était pour savoir si mon histoire intéresserait quelqu’un et avoir des critiques constructives. Et comme je préfère avoir des retours objectifs de personnes qui ne me connaissent pas, c’est très motivant d’avoir leurs avis, ça me permet de prendre du recul. Quoi de plus motivant lorsqu’ils réclament la suite…

    • a écrit

      Bonsoir Chloé,

      « c’est exactement ce que je fais sur un site où j’édite mon « futur » livre par épisode. »
      Ah oui ? Peux-tu nous en dire plus ?

      « Au début, c’était pour savoir si mon histoire intéresserait quelqu’un et avoir des critiques constructives. »
      Oui, tout à fait. Publier des extraits ou des premiers chapitres permet de tester son histoire.

      Bonne chance pour ton projet, et tiens-nous au courant de la suite,
      Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *