Comprendre la vente sur Amazon, quels sont les frais, ce que ça rapporte

vendre livre amazon
– Amazon, plateforme incontournable pour vendre votre livre. Mais combien ça rapporte ? –

Amazon, qui se veut la plus grand bibliothèque du monde, est un canal de vente aujourd’hui incontournable pour tout auteur auto-édité. Je dirais même que Amazon est conçu pour l’auto-éditeur. Que ce dernier produise des livres en version papier, numérique, ou les deux, ne pas passer par Amazon est très pénalisant, en terme de ventes bien sûr mais aussi de référencement, notamment dans les moteurs de recherche.

Personnellement, pour les livres papiers, Amazon représente environ 15 à 20% du nombre total de mes ventes. Concernant mes ebooks, je ne les vends à ce jour que sur le Kindle d’Amazon.

 

Amazon est une entreprise fondée par Jeff Bezos qui a révolutionné le commerce sur internet.

À sa création en 1994, Amazon était uniquement spécialisé dans la vente de livres. L’entreprise a ensuite su se diversifier dans de nombreux autres domaines et distribue aujourd’hui des produits divers, notamment culturels : DVD, musique, vidéo, logiciels, jeux vidéos, appareils photos, informatique…

Pour en savoir plus sur Amazon, cliquez ici !

 

Cas du livre « papier »

 

Pour tout auteur auto-édité, la première étape consiste à référencer son ouvrage sur Amazon. Diverses possibilités sont proposées. Je ne recommande pas d’utiliser le service vendeur « Pro » d’Amazon, permettant notamment de référencer un nouveau produit, mais facturé 39 euros par mois.

Une solution gratuite existe, consistant à référencer son ouvrage dans le FEL (Fichier Exhaustif du Livre), qui est une base de données du livre en France gérée par la société DILICOM et son partenaire Cyber Scribe.

Un accord de partenariat entre Amazon et Cyber Scribe ouvre gratuitement à tout auteur, auto-édité ou non, l’accès au catalogue Amazon.

Une fois le livre correctement référencé, l’auteur utilisera la plate-forme Amazon Marketplace, qui permet à tout le monde, vendeurs spécialisés ou particuliers, de vendre ses produits, neufs ou d’occasion.

L’auteur auto-édité peut ainsi vendre ses propres ouvrages, et les envoyer lui-même. Il devra ainsi se constituer un stock de livres suffisant afin de les expédier dès qu’une commande est passée par un acheteur.

En cas de commande, l’acheteur doit payer directement en ligne à Amazon un montant correspondant au prix de vente du livre plus les frais d’expédition selon un forfait (2,99 euros pour les livres, petits ou grands !). Ensuite, Amazon rétrocède au vendeur le montant qu’il lui est dû. A noter que la TVA sur les livres papiers est de 15% sur Amazon, Amazon Europe étant basé au Luxembourg.

 

Simulation des frais d’une vente d’un livre papier sur Amazon et du montant de la rétrocession du vendeur :

 

Prix de vente TTC d’un livre

20 €

Participation aux frais d’expédition

(payée par l’acheteur)

2,99 €

Commission fixe par vente (0,99 € HT)

0,99 x 1,15 = 1,14 €

Commission variable par catégorie d’article

(prélevée sur la participation aux frais d’expédition)

0,35 € (commission pour les livres)

Commission sur le prix de vente

(10,44 % HT)

0,1044 x 1,15 x 20 = 2,40 €

Rétrocession

20 + 2,99 – 1,14 – 0,35 – 2,40 = 19,10 €

(Frais totaux Amazon : 3,89 €)

 

À noter que le vendeur doit envoyer le livre à ses frais. En considérant un livre de moins de 500 grammes (enveloppe compris), les frais postaux en courrier prioritaire sont de 3,25 €. Un auteur respectueux de son œuvre et du client enverra son livre dans une enveloppe à bulles pour le protéger, donc le coût est d’environ 0,25 €, soit un coût total d’expédition de 3,50 € (je ne compte pas l’essence si l’on doit prendre la voiture pour poster le courrier). Ainsi, le montant restant serait de 19,10 – 3,50 = 15,60 € dans notre exemple.

 

Cas du livre numérique (ebook)

 

Concernant la vente d’un livre numérique, l’auteur utilisera dans ce cas la plate-forme KDP (Kindle Direct Publishing) d’Amazon, permettant pour tout auteur, auto-édité ou non, de télécharger soi-même, simplement et gratuitement, ses ebooks et de les mettre en vendre sur la boutique Kindle. Les ouvrages sont ainsi accessibles non seulement aux possesseurs de la liseuse Kindle, mais également à tout un chacun via les applications Kindle pour ordinateur, smartphone et tablette.

En cas de vente, l’auteur perçoit une redevance calculée selon le prix HT du livre, avec une TVA à 3% sur les livres numériques, Amazon Europe étant basé au Luxembourg. La redevance est de 70% pour les livres vendus dans une fourchette de prix allant de 2,60 euros à 9,70 euros (prix auquel sont retranchés des coûts de livraison selon la taille du fichier informatique de l’ebook, à savoir de 0,12 euros par Mo, pour le calcul de la redevance). Pour le reste, la redevance est de 35%, sans coûts de livraison.

La TVA et les coûts de livraison doivent ainsi être pris en considération dans le calcul du prix de vente qui sera affiché sur la page de vente du livre.

 

Simulation des frais d’une vente d’un livre numérique sur Amazon et du montant de la redevance du vendeur :

 

Taux de redevance

35%

70%

Prix de vente TTC

10 €

5 €

Coûts de livraison

(ex : fichier de 5 Mo)

0,12 x 5 = 0,60 €

Redevance

10 x 0,97 x 0,35 = 3,40 €

(Frais Amazon : 6,60 €)

(5 – 0,60) x 0,97 x 0,70 = 2,99 €

(Frais Amazon : 2,01 €)

 

Constatons qu’à l’heure actuelle, il règne un problème concernant les taux de redevance versés par Amazon. Le taux de 70% peut sembler correct, quoi que inférieur à nombre d’autres plate-formes de vente, comme lulu.com. Par contre, le taux de 35% est totalement injustifié et limite sérieusement les possibilités de vente, qui se retrouvent pour ainsi dire limitées à un prix inférieur à 9,70 euros. Éspérons qu’Amazon redéfinisse ses taux dans un futur proche afin de les rendre plus cohérent.

Pour finir, sachez que si vous vendez sur Amazon un livre dans ses versions papier et numérique, le prix de la version numérique doit être au moins 20% moins cher que le prix de la version papier.

 

Et vous, utilisez-vous Amazon pour vendre vos livres ? En êtes-vous satisfait ?


Partagez cet article avec vos amis :Share on FacebookTweet about this on Twitter

VOTRE LIVRE MÉRITE QU'ON EN PARLE

Le marketing est un raccourci pour que
ça marche vraiment pour vous.

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez mon guide 100% gratuit :

Les secrets jalousement cachés
des grands éditeurs pour vendre

(7 plans d'enfer qui feront de vous
un auteur auto-édité heureux)

Commentaires

  1. Marcel a écrit

    Bonjour, tres interressant, 70% c’est enorme ! Le probleme reste toujours le meme, a la fin il faut referencé pour etre lu …. Merci

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour Marcel.
      En effet, 70%, c’est intéressant, mais je ne dirais pas que c’est énorme. 30% de commissions, c’est déjà pas mal ! Et c’est à relativiser, car le taux de redevance de 70% est uniquement applicable à la tranche de prix 2,60 à 9,70 euros.
      A bientôt, Fred

  2. a écrit

    Bonjour,

    je viens de rédiger un livre numérique sur l’investissement dans les parkings et les garages.

    Il est rendu chez le designer pour qu’il fasse la mise en page et la couverture.

    J’ai été surpris par la marge que prend Amazon pour distribuer un livre numérique.

    Sais tu pourquoi ces frais sont si élevés ?

    Que penses tu de Clickbank pour l’encaissement ?

    Merci pour tes réponses

    Julien

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour Julien,

      Eh oui, Amazon biaise le marché concernant les prix des livres numériques.
      Je ne sais pas exactement pourquoi Amazon pratique ces taux, mais ce n’est pas le seul. Par exemple il me semble que la rémunération Kobo est également de 70% à condition que le prix de l’ebook soit compris entre 1,99 € et 12,99 €. La rémunération est de 45% autrement.
      Si tu arrives à en savoir plus sur ces politiques de prix, n’hésite pas à me remonter l’info.

      Je n’ai jamais utilisé Clickbank pour l’encaissement. Perso, pour l’instant, j’utilise Paypal. J’avais un peu approfondi le sujet il y quelques temps, voici ce que j’en ai retenu :
      Le problème avec Paypal, c’est que si tu fais un gros lancement de ton produit, et qu’il te rapporte vite beaucoup d’argent, Paypal peut bloquer ton compte. Résultat des comptes, tu vas perdre tous tes clients à partir du blocage, et tu risques de ne pouvoir récupérer ton argent que plusieurs mois après. Donc pas Paypal pour les gros lancements. Aussi, le problème avec Paypal, c’est que le client est redirigé, et il n’aime pas cela. Cela peut le refroidir et te faire perdre des commandes. Par contre, Paypal est bon marché et simple d’utilisation.
      Concernant Cickbank, il permet uniquement de vendre des produits numériques. Clickbank est davantage adapté aux gros lancements, mais je crois que tu es limité en montant des ventes (pour contre-carrer cela, propose des formules en 3 paiements (3×99 au lieu de 297 € par exemple).
      Je crois que les frais sont plus élevés sur Clickbank, qui permet également de payer avec Paypal je crois. Sinon, tu peux utiliser Paybox qui a de plus en plus la cote.

      Tiens-nous au courant lorsque tu mettras en vente ton livre numérique.

      A bientôt, Fred

  3. Laurent a écrit

    Super cet article, je n’avais jamais pris le temps d’éplucher ça, sans doute par paresse. Toujours est-il que je suis bien content d’avoir ces infos désormais. Merci.

  4. a écrit

    Salut Fred,

    je vois que tu connais bien les solutions pour distribuer tes produits numériques 😉

    J’ai beau y réfléchir et je ne vois pas l’intérêt d’Amazon à avoir des frais si énormes.

    En logistique (stockage et envoi), cela leur coûte moins cher. Vu qu’ils sont leaders, ils pourraient prendre des parts de marché sur le créneau rapidement et tuer dans l’œuf les autres compétiteurs.

    A moins qu’ils se croient réellement indispensables et donc en situation de monopole avec des prix déconnecté de l’offre et de la demande…

    Julien

    • Vilna a écrit

      Bonjour, je viens de tomber sur cette article qui date je dois bien l’avouer mais très intéressant.

      Nous étions en 2012, alors qu’avez vous fait pour votre livre?

      Quel est votre bilan aujourd’hui en 2015.

      Merci pour votre retour ^^

  5. a écrit

    Salut Fred

    Merci beaucoup pour cet article édifiant surtout au niveau vente des livres papiers par Amazon. Je m’aperçois que ce n’est pas intéressant du tout surtout du fait qu’il faut régler les frais d’expédition
    . Car comme je te l’ai déjà indiqué , mes livres sont sur thebookedition.com * et en ajoutant les frais d’expédition aux frais de fabrication du livre, il ne me rester plus rien. Sauf bien sûr en augmentant encore le prix du livre qui n’est déjà pas donné.

    Par contre je suis plutôt satisfait de la vente de mes kindle ** . En les vendant 2,99 € (prix conseillé) il me reste 2 € par vente. Ca ne fait pas beaucoup mais sur le nombre c’est bien plus bénéfique que la vente de mes livres papier.

    Bien amicalement
    Jacky

    * Mes livres sur Thebookedition : http://www.thebookedition.com/livres-jacky-bourgogne-auteur-20282.html
    ** Mes kindle chez amazon : http://www.amazon.fr/Jacky-Bourgogne/e/B00770G5P0

  6. BELLET a écrit

    Bonjour,

    Ayant vendu récemment un livre sur Amazon, je suis très déçu de leur politique concernant les frais et autres commissions. En quelques mois ceux-ci ont explosé :

    Prix de vente du livre : 2€
    Participation au frais d’expédition : 2.99€ ( aucune évolution alors que les frais d’expédition réels tournent autour de 3.60€)

    Commission fixe par vente (0,99 € HT) soit 1,14€ (aucune évolution)

    Commission variable par catégorie d’article : 0,52 € (commission pour les livres : http://www.amazon.fr/gp/help/customer/display.html?nodeId=10385381) A comparer aux 0,35€ d’octobre 2012.

    Commission sur le prix de vente : 15 % HT (http://services.amazon.fr/services/vendre-sur-internet/tarifs.html) A comparer au 10,44% d’octobre 2012.

    soit 0,15 x 1,15 x 2 = 0,345 €

    Rétrocession : 2 + 2,99 -1,14 – 0,52 – 0,345 = 2,985 € (somme versée au vendeur) A
    comparer au cout de l’expédition : 3,60€.

    Sur cette vente perte sèche de 0,60€

    Je pense que ces chiffres se passent de commentaires => désormais ça sera Gilbert Joseph, le bon coin ou autres. Pour la revente des livres de poches, Amazon , plus jamais.

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour BELLET et bienvenue sur le blog ! 🙂

      Merci pour ce commentaire édifiant.

      Vous avez malheureusement absolument raison lorsque vous dîtes que pour les « petits » livres, ce n’est pas rentable voire en pure perte de les vendre sur Amazon.
      Personnellement, je ne vends plus de livres d’occasion à moins de 4 euros sur Amazon, car comme vous le dîtes, les frais de port très souvent ne couvrent pas les frais réels, et la commission fixe de 1,14 euros prélevées par Amazon est trop important pour un petit prix de vente.
      Ainsi, concernant le marché du livre de Poche, il n’y aucun intérêt financier pour nous les revendeurs, d’autant plus qu’Amazon offre les frais de port.

      Et comme vous le précisez, les commissions Amazon ont largement augmenté. A cet effet, je vous encourage de lire l’article suivant dans lequel j’aborde ce sujet : http://ecrire-et-senrichir.com/cher-amazon-aurais-tu-de-mauvaises-intentions-a-mon-egard/

      A bientôt,

      Fred 😉

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour Amy, et bienvenue sur le blog 😉

      Il serait trop long que je vous explique en détails comment vendre en numérique sur Amazon.

      Mais dans les grandes lignes, allez sur la page d’accueil Amazon, puis cliquez tout en bas sur « Auto-publiez votre livre ». Vous serez alors dirigée vers la plateforme KDP (Kindle Direct Publishing) d’Amazon, qui vous permettra de publier votre ebook sur Amazon.

      Il vous faudra commencer par créer un compte KDP. Ensuite, vous pourrez remplir un formulaire pour publier votre livre. Mais avant cela, il faudra que vous ayez rédigé votre livre, créé la couverture, la description… et déterminé le prix de votre ebook.
      Une fois que vous aurez complété et validé le formulaire, il vous faudra attendre quelques heures pour qu’Amazon vérifie tout cela, et enfin votre livre sera en ligne, et vous pourrez toucher vos premiers euros de revenu passif !

      Bon courage… 🙂
      Fred

  7. fred a écrit

    Bonjour, c’est vrai qu’Amazon est bien pour le référencement et profite de son fort audimat pour justifier des frais de transactions aussi élevés.
    En revanche, si vous pensez pouvoir assumer votre auto-promotion, j’ai découvert le site http://woopstore.com pour vendre ses livres numériques qui est beaucoup moins cher (10% de frais de transactions), super simple à utiliser et optimisé pour le référencement. Il est assez récent j’ai l’impression mais ça a l’air pas mal, il y a Rémy Giemza qui a publié son livre à succès La trillionaire dessus. A tester !

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Hello Fred !

      Merci pour le tuyau. J’avais déjà vaguement entend parler de Woopstore, mais je vais approfondir le sujet pour savoir comme « ça marche ».

      A bientôt,

      Fred 😉

    • Ecrire... et s'enrichir ! a écrit

      Bonjour bool et bienvenue sur le blog,

      Pour vendre en version imprimée, il y a plusieurs solutions, mais j’en retiendrais 2 pour faire simple :
      1. La solution simpliste : tu passes par le solution d’impression à la demande d’Amazon, CreateSpace.
      2. Tu fais imprimer ton livre toi-même (en passant par un imprimeur), et tu le références sur Amazon.

      Pour la première solution, je ne l’ai pas encore testé, mais je crois que ça ne te coûte rien.
      Pour la seconde, tu dois avancer les frais d’impression, voire payer ton référencement sur Amazon.

      A bientôt, Fred

  8. bool a écrit

    Est ce que je peux le mettre en version papier sur plusieurs sites: the book Edition, lulu.com et amazon .Est ce que j’ai le droit de faire ca ?

  9. Tsapoué a écrit

    Bonjour Fred,

    Je viens de découvrir ce blog et ce que j’y ai lu m’intéresse beaucoup. Retraité, je suis auto-auteur depuis 2011. J’ai déjà écrit et auto-publié 2 romans qui se sont relativement bien vendus par le biais des principales librairies de Suisse romande. Là, je viens de terminer mon 3e « roman historique » qui va être distribué en Suisse par ces librairies. J’envisage aussi de vendre mes livres par Amazon (e-book), mais j’ai quelques craintes au sujet des conditions du contrat avec Amazon. J’ai lu sur le web que plusieurs clauses sont inacceptables, dont notamment le fait qu’Amazon peut décider unilatéralement de rompre le contrat à 30 jours, alors que l’auteur-éditeur n’a pas ce droit. Dont notamment aussi le fait que les décomptes d’Amazon sont opaques, que les règlements de montants dus sont effectués avec lenteur, voire très grande lenteur. Que lorsque tu signe un contrat de distribution avec Amazon tu renonces à tes droits d’auteur et qu’il est difficile sinon impossible de les reprendre lorsque tu résilies le contrat. Qu’en cas de litige, le droit applicable est toujours celui de l’état des USA où Amazon est inscrite (Washington DC) et qu’Amazon est particulièrement procédurière !
    Si tu as publié sur Amazon, serais-tu d’accord de me faire part de tes expériences et recommandations.
    Merci d’avance!

    Tsapoué

  10. Hamed Mohamed Habib a écrit

    Je viens, tout à fait par hasard, de tomber sur l’un de mes romans, dont la couverture a été transformée et qui porte toujours mon nom d’écrivain, mis en vente par amazon sans que je ne le sache et sans mon consentement ni écrit ni oral, il se vend en dollars et coûte 30.43 dollars ?
    Cela veut dire quoi ?

    • Fred a écrit

      Bonjour,

      Cela peut dire que votre livre a été piraté et plagié.
      Je vous encourage de commencer par vérifier que le texte de ce livre correspond bien au vôtre.
      Vous pouvez ensuite contacter Amazon pour leur transmettre votre constat, et leur demander comment résoudre ce problème.

      Bonne chance !

      Fred

  11. claude a écrit

    Bonjour, je suis novice. Comment cela se passe t il pour être rémunéré en publiant un e book ? J’ai lu les premiers messages mais c’est un peu flou pour moi et puis avec paypal j’ai déjà été piraté en mode achat, donc je ne souhaite pas travailler avec eux. Alors comment perçoit on l’argent des ventes? Et à part Amazone connaissez vous d’autres sites publiant en ligne? MERCI

    • a écrit

      Bonjour Claude,

      On a tous été novice un jour 😉

      Perso, cela doit faire 15 ans que j’utilise Paypal, avec de très nombreux paiements encaissés ou décaissés par mois. Et je n’ai jamais eu un seul soucis.
      Et puis, il n’y a pas que Paypal qui propose un moyen de paiement sécurisé en ligne.
      Citons par exemple Paylib, ClickBank… mais je ne les utilise pas.

      « Alors comment perçoit on l’argent des ventes? »
      => Tout dépend par quel intermédiaire vous vendez votre livre.
      Si c’est « en direct », via une page de vente, vous devez utiliser un moyen de paiement type Paypal, voire également proposer un paiement par chèque.
      Si vous vendez votre livre sur une plateforme comme Amazon, ce dernier vous vire les gains directement sur votre compte bancaire.
      Si vous vendez votre livre via des librairies, c’est généralement par chèque, parfois par virement bancaire.

      « Et à part Amazone connaissez vous d’autres sites publiant en ligne? »
      => Il y a Smashwords, Kobo, Google Livres, Apple… mais les ventes sur ces plateformes sont bien moindres que sur Amazon.

      A bientôt,
      Fred

  12. ouerk a écrit

    Bonsoir Fred , moi aussi j ‘ ai trouvé un de mes romans « unis par la bravoure  » , qui se vend publiquement sur Amazone ; sans que personne me consulte ! rachid .ouerk .

    • a écrit

      Bonjour Rachid,

      Tu veux dire que ton livre se retrouve en vente sur Amazon sans que tu en aies fait la demande ?

      Si oui, et je ne sais pas si c’est la bonne explication, il faut savoir que la volonté d’Amazon est de proposer une bibliothèque aussi complète que possible.
      Aussi, Amazon consulte de nombreuses bases de données du livre pour compléter la sienne.
      Et lorsqu’Amazon constate qu’un livre est absent de son catalogue, il le rajoute, et crée une page de présentation de ce livre.
      Ensuite, si des personnes possèdent ce livre, elles peuvent le vendre sur Amazon en occasion.

      A bientôt,
      Fred

  13. a écrit

    Bonjour,

    Si mon fichier epub ne fait que 3,70Mo, mon fichier mobi, donc, celui que je suis en train de mettre sur Amazon fait 7,98Mo. Je serais par conséquent curieuse de savoir si Amazon va considérer 7 Mo ou bien arrondir à 8 ? Je n’ai trouvé l’info nulle part…
    Peux-tu m’éclairer ?

    Merci beaucoup,

    Marjolaine

    • a écrit

      Bonjour Marjolaine,

      Je ne sais pas.
      Le mieux est de poser directement la question au support KDP.
      Ils répondent très vite, souvent en moins de 24 heures.

      A bientôt,
      Fred

  14. massonnie a écrit

    Bonjour Fred

    je débute l’aventure de l’auto-édition et les choses sont encore floues pour moi

    -Pour faire éditer ton livre sur :
    KDP : as tu besoin d’avoir fait toute ta maquette avec un graphiste avant ?
    Create Space : même question

    -Je souhaite éditer mon livre dans format e-book + papier , dans tous les pays francophones . -Que me conseilles tu de faire avec les Market Place ?
    -Est-ce que les redevances changent selon le nombre de pays où le livre est diffusé?

    -Faut-il avoir prendre un ISBN / livre ( 1 pour e-book + 1 pour version papier ?)
    – Quelle différence ya t il entre prendre un ISBN via l’AFNIL ou directement via la plateforme?
    – Doit on avoir déjà l’ITIN pour pouvoir publier le livre ( e-book et papier ) , ou peut-on le mentionner à la plateforme après la publication ?

    Merci par avance de ton aide

  15. Line a écrit

    Je suis Québécoise et je me prépare à autoéditer mon roman pour ados sur une des plateformes pour le numérique, probablement Amazon (Kindle ). J’ai obtenu mon ISBN, il me reste à fignoler les derniers détails. Si je vends sur Amazon, et serais-je payée en Dollars pour mes ventes?

  16. Joan a écrit

    Très intéressant . Malheureusement je viens participer beaucoup plus tard. Toute chose étant égale par ailleurs entre Kindle et Kobo qui offre plus d’avantages?
    Je viens de finaliser mon livre, j’ai mon isbn, j’ai fait ma couverture. quel autre détail me reste t-l pour publier mon e-book et quelle est cette autre chose qui me reste à faire après l’avoir publier en dehors d’attendre à être payé.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *